Une jolie annonce… [VIDEO]

Comme tous les enfants je crois, mes filles me réclament un petit frère ou un petit soeur très régulièrement. Quand on est confronté à l’infertilité, c’est toujours compliqué à entendre, et à expliquer aussi, et pourtant on en rêve de cette annonce. Je leur ai juste dit à plusieurs reprise qu’on ne choisit pas forcément quand on a un bébé. Cependant, je dois dire que ces dernières semaines, avec un ventre qui s’arrondit, une maman partiellement alitée, les filles m’ont souvent posé la question. Alors évidemment, quand on a aussi connu les fausses couches, on n’a pas envie d’en parler trop tôt. Comme beaucoup, je m’étais fixée la date de la première écho officielle.

Et puis Elsa de Plum Production m’avait proposé de filmer les filles… je me suis dit que c’était l’occasion parfaite de faire de cette annonce un moment unique. Si les filles ne s’en souviendront pas forcément, on pourra toujours le montrer ce film…

Read More

Tout peut arriver: notre parcours d’infertilité

On dit souvent que l’espoir fait vivre et pourtant, cette phrase m’a toujours parue bien banale. Croire pour juste garder l’espoir en quelque chose, ce n’est pas franchement mon état d’esprit. Je suis cartésienne, je crois en la science, et j’ai toujours demandé aux médecins de me donner des statistiques pour appuyer leurs dires (ce qui ne plaît d’ailleurs pas toujours). Cependant, je suis aussi croyante, je crois en tout cas très fort au pari de Pascal et je n’ai pas beaucoup de certitudes dans la vie.

Le parcours de l’infertilité n’était pas vraiment quelque chose que j’envisageais de vivre un jour. Après tout, j’ai eu 2 enfants en 19 mois, sans aucun difficulté. Nous avons toujours envisagé d’avoir 3 enfants. Pourquoi? je ne l’explique pas vraiment, c’est un nombre qui s’est imposé à nous. 2 c’est trop peu, 4, à Paris, ça devient vite compliqué. 3 c’est bien, c’est un beau triangle et j’aime cette géométrie. Et puis il y a eu l’infertilité donc. Du moins, ce n’est pas comme cela qu’on l’a tout de suite nommée. Une fausse couche. Pénible celle-là. Mal gérée par ma gynéco de l’époque. 3 mois, 1 hémorragie plus tard et quelques complications, nous revoilà dans les starting-blocks. Une fausse couche, c’est un détail de l’histoire, une anecdote qui arrive à beaucoup de monde. 

Read More

Vieille dedans

C’est fou comme les intuitions sont parfois puisantes. Depuis bientôt un an, je vivais avec l’intuition au ventre du « quelque chose qui cloche ». Il y aura eu une première fausse couche avec des tonnes de complications, une seconde, bien plus facile. Et puis ma demande de faire quelques examens. Au fond de moi, je savais bien que quelque chose n’allait pas. Je ne me doutais pas non plus que les examens seraient si mauvais. Quand on commence à rentrer dans le cercle de la médicalisation, on apprend des mots compliqués, des taux, normaux ou pas, ce qui se soigne, ou pas. Moi ce que j’ai ne semble pas se soigner. Je suis vieille, dedans en tout cas. 

Read More

La foudre tombera 2 fois: quand la fausse couche se répète

On dit souvent que la foudre ne tombe pas deux fois au même endroit. Je crois que c’est surtout pour se rassurer. On sait bien qu’on peut vivre des drames en parallèle, et que la vie ne va pas vous épargner sous prétexte d’avoir déjà souffert. On le sait, cette vie, elle est injuste, aléatoire et parfois on tire la boule noire un peu plus souvent qu’on ne le voudrait.
Je n’avais pas vraiment prévu de vous reparler de fausse couche. Parce que j’en ai déjà beaucoup parlé ici, même si j’ai essayé de le faire avec pudeur. Je n’avais pas prévu de revivre ça. Comme je n’avais pas prévu de tomber enceinte juste avant d’entrer dans des protocoles plus médicalisés. La surprise était douce, bonne, heureuse. Nous étions très heureux. J’étais confiante tout en essayant de ne pas m’investir trop. J’attendais tranquillement que le temps passe, sans y penser, malgré le ventre qui pousse à une vitesse grand V quand il s’agit d’une quatrième grossesse, les nausées et tous les petits désagréments qui ponctuent un premier trimestre de grossesse. 

Read More

Et si on parlait de notre périnée sans glousser?

Il y a des sujets qui font naître des gloussements, des rires gênés, voire des moqueries quand on les aborde. Les problèmes de périnée sont l’un d’entre-eux. Ce n’est pas un sujet glamour, loin de là, pourtant il faut en parler. Parce que les nullipares, les jeunes et futures mamans, ou plus tard mes filles, ne savent pas forcément que préserver ce muscle est primordial à leur bonne santé. Parce que malheureusement en France, 1 femme sur 3 est concernée. Parce que porter des protections contre les fuites urinaires n’est pas drôle et est un problème qu’on peut éviter.

Il y a quelques jours, j’ai été invitée par la marque Téna pour découvrir leur application Mon Coach Périnée. Un rendez-vous dans un endroit glamour pour un sujet dont les femmes ne devraient pas avoir honte, dont on ne devraient pas glousser.

molitor-tena

Read More

1 2 3 4 10