Le bonheur de n’avoir qu’un seul enfant

Sous ce titre un poil provocateur, se cache une réalité qu’on ne réalise toujours que trop tard: avoir un enfant unique est un moment de détente absolu quand on est habitué à en gérer 2 (ou plus !), surtout quand ils sont petits ou rapprochés !

Ce weekend, nous avons tenté l’expérience: les filles sont parties mercredi soir chez leurs grands-parents, mais seule Moutarde est rentrée à la maison vendredi soir. Nous avons profité d’un weekend en famille de 3 avec un samedi rien que pour elle au Parc Astérix (j’y reviendrai bientôt dans un billet) où nous avons pu nous consacrer à elle et rien qu’à elle, suivi d’un dimanche matin fait d’une petite grasse matinée, d’un brunch et de lego en famille. Il faut dire que notre petite grande le mérite, je crois que c’est assez difficile d’être l’aînée, encore plus quand on a une petite soeur de seulement 19 mois de moins. Elle doit en permanence être « la grande » alors qu’au final, elle n’est qu’une petite fille de pas encore 4 ans !

weekend-moutarde-1

Ces moments passés seule ou à 3 avec ma fille me font découvrir son caractère à elle, qui a tendance à s’effacer devant la Chevelue, si fougueuse. Je vois une petite fille rigolote, capable de beaucoup d’humour, une petite coquette un peu maniérée qui aime tellement vivre et rire. J’adore nos discussions qui commencent à se construire.

Bien évidemment, j’adore avoir mes 2 filles ensemble, mais nos moments avec les 2 filles sont souvent plus compliqués: la Chevelue a un caractère bien trempé (coucou le terrible two) et sa soeur a tendance à s’énerver contre elle quand celle-ci essaie d’entrer dans ses jeux de petite fille. Au final, nos moments à 4 sont souvent ponctués de cris et de crises de larmes. Avoir un seul enfant, ou en tout cas un moment pour chacun de ses enfants, c’est quelque part s’épargner les difficultés de la fratrie et être totalement disponible pour l’enfant unique.

moutarde-weekend-3

Pour autant, je ne regrette pas d’avoir mes 2 petites terreurs ! dimanche matin, j’avais hâte d’aller chercher ma Chevelue qui me manquait terriblement ! Au final, j’aime ces journées luxueuses (car c’est vraiment un luxe de pouvoir confier un de ses enfants aussi longtemps et pouvoir profiter en ayant l’esprit libre) qui me permettent de prendre à un instant précis une photo mentale de mes petites filles qui grandissent… et de construire de beaux souvenirs avec chacune d’entre elles !

Rendez-vous sur Hellocoton !

Paris Pages Birthday #5: Haba (concours cloturé)

Dans les jouets de mes filles, il y a un peu de tout: des duplo, des playmobil, des petits poneys, du disney… mais il y a des jeux qu’on abandonne quelques temps pour y revenir et les apprécier un peu plus. Souvent, ce sont les jeux Haba. Nous avons d’ailleurs eu beaucoup de jouets en bois de cette marque mais nous l’apprécions surtout pour ses petits jeux de société qui nous permettent enfin de jouer tous ensemble. J’apprécie les univers colorés, le gameplay souvent facile mais intelligent et qui fait bien « travailler » les enfants, et le côté ludique pour toute la famille. J’en ai d’ailleurs déjà parlé avec Mon Pays Magique, jeu auquel nous jouons toujours mais désormais avec la Chevelue.

haba-jeux

CONCOURS !

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !

le 3 est-il un chiffre magique?

Je suis fille unique. Le Mari a un frère et deux soeurs. Aussi loin que je me souvienne, l’idée d’avoir un enfant unique ou deux enfants m’a toujours déplue. J’ai toujours eu envie d’avoir une fratrie pour partager mes jeux d’enfant, et adulte, j’envie la complicité de mes amies avec leurs frères et soeurs. En tant que couple, nous n’avons jamais eu envie de « seulement » deux enfants. Je crois que trois serait un bon chiffre. Quand je vois autour de moi les familles de trois enfants, j’aime ce triangle, la multiplicité des relations, les complicités qui se nouent. On est à mon sens à mi-chemin entre le côté « facile » des deux enfants et le grain de folie des familles nombreuses.

moutarde-chevelue-bébé

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !

Soeurs mais différentes !

On me dit souvent que mes filles se ressemblent. Cela m’étonne toujours un peu car je les trouve bien différentes mais je me suis habituée à entendre les gens s’exclamer des « oh, on voit bien qu’elles sont soeurs ». Ce qui est plutôt drôle, c’est que je découvre de plus en plus chaque jour des caractères très différents.

soeurs-ressemblance

Moutarde par exemple est une petite fille très douce et très empathique. Elle est extrêmement inquiète quand l’un de nous se blesse ou quand sa soeur pleure. Son père s’est récemment brûlé légèrement à la main. Elle a passé environ 3 semaines à lui demander tous les jours pourquoi il s’était brûlé et à lui faire des bisous pour le soigner. Quand la Chevelue pleure, c’est la première à lui apporter une tétine et son doudou et à la prendre dans ses bras. C’est aussi une petite fille assez peu obéissante ! Quand je lui demande de venir pour s’habiller par exemple, j’ai 90 % de chances de la voir faire l’opposé de ce que je demande !

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !

Toutes les deux !

C’est la phrase que je prononce le plus en ce moment je crois, « toutes les deux ». Quand on a une 3 ans et une 20 mois, pas évident de leur apprendre le partage et la vie ensemble. Quand on reçoit un cadeau, ce qui arrive souvent, filles de blogueuse oblige, Moutarde a tendance à se l’approprier immédiatement, « Non Moutarde, c’est pour toutes les deux ». Quand je prépare le dîner et qu’elles voient la casserole mais pas encore les assiettes, « ne vous inquiétez pas c’est pour toutes les deux ». Elles ont beau s’adorer, mes filles ont, comme tous les enfants, un sens aigu de la justice familiale et je dois souvent servir de juge de paix quant à l’attribution des jouets !

Filles-matin-dimanche

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !
1 2 3