Leur premier déménagement

Cela fera bientôt un mois que nous sommes arrivés dans notre nouvel appartement. Qui dit nouvel appartement dit nouveau quartier (et pour le coup, on a vraiment changé du tout au tout), nouvelle crèche, nouvelles habitudes. Pas facile pour les parents, peut-être encore plus dur pour les enfants qui apprécient rarement les changements d’habitude.

Les filles n’ont donc pas été particulièrement épargnées par toute cette nouveauté. Moutarde en bon aînée a vécu plus difficilement ce changement. Depuis 1 mois, nous la retrouvons presque toutes les nuits dans notre lit. Le hic est qu’on ne s’en rend pas compte, car elle arrive comme un petit ninja à se glisser sous notre couette. Les 2 premières semaines de crèche furent particulièrement éprouvantes pour elle. Sa crèche très familiale et à petit effectif était bien plus « cocooning » que la grosse crèche flambante neuve mais avec des enfants plus difficiles (les 2 premiers jours, j’ai entendu une enfant dire « je m’en fous » à une auxiliaire et la même enfant a essayé de me faire les poches le deuxième soir…). Moutarde nous a donc fait une bonne petite régression des familles niveau propreté et il a d’ailleurs fallu que je me fâche pour pour la crèche ne lui mette pas de couches à nouveau.

Leur premier soir dans notre nouveau foyer

Leur premier soir dans notre nouveau foyer

Aujourd’hui, elle semble plutôt habituée à son nouvel environnement, et je pense que cela ira encore mieux d’ici une semaine quand sa chambre sera définitivement meublée. 

Notre Chevelue a été aussi assez perturbée niveau sommeil. Elle qui n’était pas une super dormeuse nous a à nouveau fait des nuits bien hachées. Elle a aussi enchaîné sur une phase grève de la tétée / « je mords ma mère » des plus agréables. Pourtant, ses journées à la crèche se passent vraiment bien. Elle est chouchoutée et adorée des auxiliaires qui la trouvent tellement chou (ce qui est bien vrai !). Du coup, je pense qu’il y a un petit côté vengeance sur nous le soir et la nuit. On s’en sort tout doucement même si on sait bien que rien n’est acquis avec les enfants, notamment côté sommeil.

D’une manière générale, je ne peux m’empécher de penser que les enfants ressentent mon stress lié à ces changements et que forcément je les empêche de vivre ce déménagement sereinement. J’ai beau avoir essayé de les préparer à l’avance en leur parlant, en leur lisant des livres, je crois qu’au final elles ressentent mon appréhension et ma tension. Car même si cela fait un mois que nous sommes dans notre nouveau quartier, j’ai franchement du mal à m’y faire. Je m’y sens un peu isolée, ayant perdu mes repères. Je sais bien que j’ai désormais un très bel appartement, avec de l’espace, et bien plus proche de chez mes parents. Cependant, la vie de mon ancien quartier me manque un peu et une certaine nostalgie s’est installée.

J’ai hâte finalement que les beaux jours reviennent et que nous puissions profiter de notre nouveau quartier avec les filles sous un jour plus optimiste qui me fera peut-être voir le changement différemment…

4 Comments

  1. e-Zabel Isabelle Duvert 29 janvier 2015

    Des éponges à sentiments ces mouflets, évidemment, mais on n’y peut rien ! C’est ça aussi l’apprentissage de la vie, on les protège au max, mais on ne peut pas non plus lutter contre nos propres angoisses justifiées !

    Répondre
    • Cécile 29 janvier 2015

      c’est assez fou de voir qu’au final elles sont pénibles avec moi la stressée en ce moment, et super cool avec leur père, le détendu (il a vite pris le côté relax africain du quartier je crois ).

      Répondre
  2. lamiteorange 29 janvier 2015

    Pas évident… J’ai vécu un peu la même chose en venant habiter ici, en location dans un quartier craignons alors que nous étions proprios au centre-ville huppé. Pas évident!
    Et je suis très contente de partir bientôt parce que j’ai du mal aussi à trouver des repères ici. Enfin les voisins sont super sympas et ça c’est chouette! On a quand même rencontré plein de monde!
    Courage, tu vas t’y faire peu à peu, et ça va être top! 🙂

    Répondre
  3. unbebebio 29 janvier 2015

    C’est pas évident c’est clair, nous on a eu de la chance, deux déménagements, aucune perturbation à constater lol . Courage, vous allez prendre vos marques petit à petit ça ira mieux

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.