Notre avis sur le port de l’uniforme à l’école anglaise: vrai ou faux

Je me souviens avoir porté petite fille l’uniforme. C’était quelque chose d’assez rare mais j’étais à cette époque à l’école bilingue qui imposait cette pratique. Plus tard, et jusqu’en 6ème, j’ai porté la blouse, plus française. Je ne me souviens pas avoir aimé ni détesté ces pratiques. Comme tout le monde, j’ai entendu en juin dernier l’énième débat sur le retour de l’uniforme… enfin retour, plutôt arrivée puisque l’uniforme n’a jamais réellement existé en France (contrairement au port de la blouse).

En déménageant en Angleterre, nous savions que les filles devraient porter un uniforme. Effectivement, dès que leur inscription à l’école a été confirmée, nous avons reçu parmi les documents la liste du trousseau pour l’uniforme: un sweat shirt /cardigan / ou polaire brodé avec l’écusson de l’école, un polo / chemise blanche, une jupe / robe / pantalon gris ou noir, des chaussettes ou collants de la même couleur, 2 sacs aux couleurs de l’école (un sac de sport et un « book bag »), des chaussures noires. Il y a aussi un uniforme pour le sport, composé d’un tee-shirt uni blanc, d’un short ou éventuellement bas de jogging noir et de chaussures noires.  Ce gros mois d’école avec port de l’uniforme m’a permis de me faire une idée sur celui-ci, moi qui avait auparavant une opinion plutôt neutre sur la question.

L’uniforme c’est économique… Vrai !

On trouve en Angleterre absolument partout les vêtements nécessaires à l’uniforme des bambins et par lot. Chez Marks & Spencer, le lot de 2 jupes grises coûtent entre £10  (11,44€) et £16  (18,31€) en fonction de la taille… mais c’est presque l’option chère ! ici, tous les supermarchés proposent des vêtements pour les uniformes à des prix aussi bas que £2,5 le polo. Comme les enfants ont des uniformes qui sont presque tous de la même couleur et que seul le pull change d’une école à l’autre, il est très facile de trouver et d’acheter le trousseau de son enfant. Clairement, on peut s’en sortir sans problème pour moins de 100€ chaussures comprises. De plus, il existe des circuits pour l’occasion puisque les parents revendent les uniformes trop petits de leurs enfants. Pour les pulls brodés, l’école nous renvoie vers le magasin qui s’en occupe et on peut se les faire directement expédier chez soi. C’est aussi très économique puisqu’un sweat shirt coûte moins de £9.

L’uniforme c’est pratique… Vrai !

J’avoue que c’est ce que je préfère dans le port de l’uniforme. C’est très pratique de ne pas avoir à se prendre la tête tous les matins pour savoir ce qu’on va mettre à son enfant. Mes filles ont chacune 2 jupes, 1 robe, quelques paires de collants plus ou moins épaisses, 2 polos manches longues et 2 chemises, 1 sweat, 1 cardigan et 1 polaire. Les matières sont toutes étudiées pour passer au sèche-linge et nécessiter le moins de repassage possible. Ici c’est indispensable puisque le linge sèche difficilement sans sèche-linge. Comme aucun parent n’a envie de passer son temps à repasser les uniformes, c’est vraiment pratique d’avoir des chemises ou des jupes qui tombent parfaitement même sans un coup de fer. Et puis, finies les disputes du matin pour savoir comment l’une ou l’autre va s’habiller. Chacune a son tiroir pour l’uniforme, pas besoin de tergiverser.

L’uniforme c’est élégant… Faux !

Peut-être dans les écoles privées ou chez les lycéens mais ici, clairement le sweat shirt ou la polaire, ce n’est pas ce que je préfère. On est bien loin de l’uniforme version Harry Potter !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Cécile (@parispagesblog) on

L’uniforme gomme les différences sociales… Faux !

J’ai envie de dire archi-faux même ! déjà parce qu’on voit les parents tous les jours. Notre école est assez mixte socialement, et on voit parfaitement qui est bien habillés en tant que parents et qui vient en jogging. On voit aussi les voitures des parents (sauf la mienne puisque je ne conduis pas :D) et quand certains conduisent une vieille Vauxhall d’autres roulent en Porsche… cela fait une sacré différence. Et puis, les enfants marquent aussi leurs différence par les coupes de cheveux, les filles rivalisent notamment de noeuds dans les cheveux et de pompons en fourrure accrochés aux book bags.

L’uniforme impose le respect… Vrai et faux !

je ne sais pas si cela est lié au port de l’uniforme mais je ressens beaucoup plus de respect dans notre école anglaise que ce que j’ai pu voir dans les écoles françaises. D’abord, une vraie bienveillance entre les enfants, qui ont des relations assez apaisées les uns avec les autres. Et puis, envers le corps enseignant: mes filles adorent leurs maîtresses mais les appellent Mrs « suivi de leur nom de famille ». Est-ce lié au port de l’uniforme? je ne le pense pas, mais cela fait sans doute partie d’un tout puisque les enfants sont incités à être fiers des couleurs et des valeurs de leur école, une sorte d’éducation civique dès le plus jeune âge que j’apprécie.

Et les enfants dans tout ça?

J’ai demandé aux filles ce qu’elles pensaient de leur uniforme. Au début ravies, elles ont eu une petite phase de ras-le-bol de s’habiller toujours pareil. Aujourd’hui, elles l’acceptent sans problème et son même très fières de leur logo étoilé. Elles ne se posent absolument pas la question du choix des vêtements le matin, c’est aussi un sacré plus ! Pour autant, elles apprécient justement de pouvoir s’habiller à leur goût le weekend, puisque du coup nous les laissons choisir à ce moment-là leurs tenues.

Et les parents?

Cependant, aujourd’hui, je ne sais pas si je serais favorable au port de l’uniforme en France. Je trouve la blouse très pratique pour les plus petits (parce que soyons clairs, je suis bien obligée de changer leurs tenues quotidiennement !) mais sans pour autant forcer le port de l’uniforme, cela me rend plus favorable à la pratique de dress code strict dans les écoles comme l’interdiction des logos ou chaussures de sport. Cela serait déjà un énorme pas en avant pour ne plus se trouver dans des situations où les tenues posent des problèmes dans la scolarité des enfants.

1 Comment

  1. Maman Voyage 12 octobre 2018

    Le côté économique je vois pas trop car même si comme tu dis les uniformes sont pas très chers le truc c’est qu’en rentrant de l’école les enfants se changent (en tout cas les miens) donc il leur faut aussi des habits « normaux » et autant qu’avant…… Sinon, ok avec toi sur les différences sociales qui se voient via les parents et les voitures (personne ne vient à pied dans notre campagne). Pour le côté esthétique et bien il y a des écoles avec de jolis uniformes et d’autres avec des uniformes bof bof mais c’est pas lié au côté privé ou public… ce qui aide pour sûr c’est que nous sommes dans un coin où il faut plus chaud donc il y a de jolies chemisettes et robes. Concernant la blouse, le soucis que je vois c’est que les garçons n’aiment pas trop…en tout cas, j’ai de la famille en Italie et là-bas c’est blouse à l’école et ça plaît pas du tout à mes cousins !…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.