Une semaine en images: semaine touristique (4/52)

Cette semaine, j’ai l’impression d’avoir joué à la touriste à Paris: pas mal de promenades dans des endroits pas vraiment cachés, mais toujours aussi somptueux. A vrai dire, quand je passe par la Sainte Chapelle, Notre Dame, ou la place de la Concorde, cela me sidère un peu qu’on cherche (moi la première hein !) à s’évader loin de notre ville alors qu’elle regorge de trésors que des gens viennent voir de l’autre bout du monde.

Cette semaine:

  • Moutarde est à fond dans Emilie Jolie que nous devons donc écouter en boucle (elle le met toute seule avec notre Google Home, c’est d’ailleurs un des meilleurs usages de ce produit, permettre aux enfants de mettre leur musique tous seuls sans devoir passer par l’adulte). Notre Moutarde passe donc de longues heures à danser et à monter des spectacles sur Emilie Jolie. C’est mignon mais j’avoue que je n’en peux plus d’entendre cet album !
  • Mardi soir, j’ai été invitée par la marque de café Illy pour participer à un atelier. J’ai découvert quelques unes de leurs recettes (dont une secrète !), elles étaient toutes à tomber. J’ai craqué totalement sur ce chocolat chaud Domori à la pistache, mais aussi sur cette machine à café Illy au design rétro vraiment canon.
  • Ce weekend, nous avons donc fait les touristes à Paris: samedi, on a été faire un tour à la grande roue place de la Concorde. Les filles nous le réclamaient depuis bien longtemps, on pensait que c’était plus cher que le prix réel (12 euros par adulte, 6 par enfant). J’avoue être un peu déçue si la grande roue cesse de tourner à Paris !
  • Dimanche, nous avons été voir mon bâtiment parisien préféré: la Sainte Chapelle. Je voulais vous en parler dans un billet mais je me suis rendue compte sur place que j’avais oublié la carte mémoire de mon appareil photo. Savez-vous que 72% des vitraux de la Sainte Chapelle (situé au coeur du Palais de Justice de Paris) datent du XIIIème siècle? ils étaient d’ailleurs tous intacts jusqu’au règne de Napoléon 1er qui a converti l’endroit en salle de stockage des archives du palais de justice. C’est à ce moment-là que les vitraux ont été détruits sur environ 2 mètres de hauteur. Pendant les 2 guerres mondiales, ils ont été intégralement démontés et stockés à plat en longueur dans les sous-terrains du Panthéon, puis remontés en 1947. Nous avons comme vous pouvez le constater profité de la visite guidée (comprise dans le prix du billet, 10 euros pour les adultes, gratuit pour les moins de 26 ans) qui était passionnante ! Puis, nous avons, comme tous les parisiens, été voir la crue de la Seine. J’ai l’impression qu’elle est encore plus haute que la dernière fois !

Belle semaine à tous, la nôtre s’annonce un peu sportive,  avec pas mal de rendez-vous, et un Mari en déplacement pendant 2 petits jours. 

 

1 Comment

  1. Granouche 28 janvier 2018

    Je comprends que tu ne comprennes pas que l’on fuit une si belle ville. J’adore Paris et toutes ses beautés mais j’adore ma campagne et ne regrette pas notre départ. J’aime revenir juste pour profiter de la beauté parisienne sans ses désavantages et son stress. Ce n’est qu’une question de goûts et aussi de tempérament, nous ne sommes pas tous programmés pour la vie citadine.

    Belle semaine
    Adeline (granouche)

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *