Le « mauvais caractère » de la maison

ha le Terrible Two… ce moment de la vie des parents qu’on attend en le redoutant… avec la Chevelue, nous sommes en plein dedans. Autant je n’ai pas vraiment ressenti cette crise avec Moutarde qui a toujours été plutôt facile (même si encore aujourd’hui, l’obéissance reste pour elle un concept à géométrie variable), autant sa soeur s’affirme et nous le fait bien comprendre. Elle a de plus en plus un petit caractère contrasté: tantôt très câline et « bébé » qui veut les bras et peut s’endormir sur nous, tantôt petit tyran à qui on ne fera rien faire qu’elle n’ai décidé.

Car mademoiselle a des idées très arrêtées sur les choses: un aliment qui ne lui plait pas visuellement? impossible de lui faire goûter. Une tâche qu’elle ne veut pas accomplir (comme s’habiller… je vous laisse imaginer mes matinées)? elle ne sera pas du tout coopérative. A la crèche d’ailleurs, tout le monde l’a bien compris et on nous dit souvent qu’elle n’a pas mangé ou fait telle activité parce qu’elle ne le voulait pas et qu’il est bien impossible de convaincre cette tête de mule.

chevelue-boudeuse

Avec sa soeur, c’est l’amour vache. Elles ne supportent pas bien d’être séparées, se réclament sans cesse dès qu’elles ne sont pas ensemble, mais ne peuvent s’empêcher de s’embêter dès qu’elles sont ensemble. Et à ce jeu-là, la Chevelue prend le dessus. Malgré sa tête de moins que sa soeur, elle la tape parfois et crie plus fort qu’elle en se mettant droite comme un i et raide comme la justice jusqu’à faire pleurer ma grande bonne pâte.

Je trouve assez incroyable de voir une si petite personne qui doit faire 11 kilos toute mouillée avoir autant d’aplomb et de « maturité » car elle a des comportements parfois très surprenants. Par exemple, quand je la grondais pour avoir renversé volontairement de l’eau sur le sol de la salle de bain, elle est venue mettre son doigt sur mes lèvres en me soufflant calmement « chut maman ». Une telle audace, une telle insolence m’ont scotchée ! j’ai eu du mal à ne pas rire d’ailleurs. Son assurance est telle que nous lui donnons souvent l’avantage par rapport à sa soeur qui est bien plus souple, mais petit à petit, nous apprenons à ne pas lui céder et à la laisser faire sa crise si elle a décidé autrement que nous.

Souvent, cette petite personne boude et se met dans une posture très reconnaissable qui nous fait toujours rire (ce qu’elle n’apprécie pas d’ailleurs): regard noir, menton prognathe, elle nous fusille de ses yeux revolvers. Tout cela est d’autant plus frappant qu’elle parle vraiment bien et est capable d’exprimer ce qui la dérange. Elle n’utilise jamais son prénom pour parler d’elle mais « je », fais des phrases sujet verbe complément sans sourciller et utilise des marqueurs temporels comme maintenant ou demain, sans oublier sa capacité à manier les phrases au futur que je trouve assez épatante. Du coup, on a souvent l’impression d’avoir une grande fille dans le corps d’un petit bébé avec nous !

En tout cas, cette petite deuxième m’épate un peu plus chaque jour par sa volonté, son affirmation et ses différences avec sa soeur. Elle a son caractère et je l’aime !

3 Comments

  1. PerrucheG 6 juin 2016

    La même question langage (et évidemment terrible two!)
    C’est très déstabilisant d’avoir un si petit être qui est capable de justifier/argumenter avec beaucoup de justesse. Ça nous oblige à avoir TOUJOURS nous aussi des arguments bétons… ou des manoeuvres de détournement (qui marchent de façon très aléatoire !) pfiouuuu !
    Courage pour cette période !
    Bisous

    Répondre
    • Cécile 6 juin 2016

      j’avoue que parfois je fais du chantage. C’est moche mais ça marche !

      Répondre
  2. Un caractère déjà bien trempé à son age.. ça promet ! Au moins elle ne se laissera pas marcher dessus plus tard ! 😉 Courage à toi !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.