La petite fille au coeur trop grand

Ce billet me tourne dans la tête depuis quelques temps. Je vous ai parlé la semaine dernière de Moutarde, ma 4 ans, ma grande si petite encore, et surtout ma sensible. C’est étrange comme les enfants sont différents. Autant je ne me fais pas de bile pour ma Chevelue, si forte de caractère malgré sa petite taille et ses 2 ans et demi, autant ma Moutarde est l’objet de mes nombreuses inquiétudes.

moutarde-sensible-ecole

Par d’affolement, c’est une petite fille heureuse, intelligente, sans problème particulier. Elle est plutôt épanouie et ça se voit, elle a toujours le sourire aux lèvres, c’est une vraie joie d’être à côté d’elle. Cependant, c’est aussi une petite fille très (trop?) empathique, qui s’efface facilement. Elle n’ose pas et est toujours d’une extrême douceur et d’une grande gentillesse. Et cela peut contraster un peu avec ses camarades de classe.

Actuellement en moyenne section, sa classe est bien trop nombreuse (ils sont tout de même 28 petits… pour 1 maîtresse et désormais 1 stagiaire…bref) et surtout beaucoup d’enfants un peu plus turbulents. Il y a surtout une petite fille qui a décidé de mener son monde à la baguette… et j’ai l’impression qu’elle n’aime pas trop ma Moutarde.

Cela fait donc une semaine que ma fille va à l’école en baissant la tête, en traînant un peu des pieds, qu’elle m’avoue, presque honteuse, qu’elle n’a pas de copines avec qui jouer car la fameuse petite fille a décidé que la grande copine de Moutarde ne devait plus jouer avec elle, et que les autres enfants la traite de « bébé cadum ». Mon coeur de maman se serre, j’ai du mal à retenir mes larmes en imaginant ma toute petite apprendre la vie et les amitiés si durement. Elle n’a que 4 ans. C’est vrai qu’elle n’est pas invitée aux anniversaires des enfants de sa classe, et je m’en moque un peu, tant qu’elle est heureuse. Cependant j’ai désormais l’impression que cela commence à l’affecter et je ne sais pas tellement quoi lui dire sans que cela ne soit de l’ingérence dans sa vie scolaire: car malheureusement, c’est à elle d’apprendre à se défendre, à se faire des amis, à vivre en société.

Qu’il est dur l’apprentissage de la vie, qu’on ai 4 ans ou qu’on soit une plus si jeune maman…

16 Comments

  1. Polly 10 novembre 2016

    Bonjour. Je commente rarement mais je me permets de réagir cette fois ci. Si Moutarde en souffre, tu peux peut être en parler avec la maîtresse. Les enfants de sa classe ne sont pas obligés de l’aimer mais ils ne doivent pas lui donner de sobriquet. La maîtresse a un rôle à jouer dans la dynamique du groupe d’élève et faire en sorte que le respect soit partager par tous et pour tous. Pour ce qui est de la grande copine, tu peux peut être lui proposer de l’inviter a un petit goûter chez vous en dehors de l’école et de la pression du groupe. Ça facilitera peut être les choses. Bon courage à Moutarde Parce que ce n’est pas évident cet apprentissage de la vie

    Répondre
    • Cécile 14 novembre 2016

      j’en ai parlé à sa maîtresse (que j’apprécie beaucoup par ailleurs). Elle m’a dit qu’elle n’avait rien remarqué mais qu’elle serait vigilante. Ma puce m’a encore dit que la petite l’a encore traitée de bébé cadum aujourd’hui, elle est revenue en larmes… pas facile facile 🙁

      Répondre
  2. Kid Friendly 10 novembre 2016

    Ma grande est comme ça, très empathique, gentille. En grandissant elle a appris davantage à se défendre, à être moins perméable aux remarques des autres. Pour l’autre petite, n’hésite pas à demander qu’elles soient séparées l’an prochain si ça continue comme ça. On l’a fait une année. Et en parler avec la maîtresse aussi. Quand il y a des conflits (même si là c un peu à sens unique) entre enfants c’est aux enseignants de régler le problème normalement… Et puis qu’elle regarde si elle est vraiment isolée. Mon deuz a tendance à dire qu’il est seul à certains moments alors qu’il a plein de copains… C’est compliqué les relations des enfants…

    Répondre
    • Cécile 14 novembre 2016

      Malheureusement 1 seule classe par niveau dans son école, mais j’espère surtout qu’elle va prendre de l’aplomb et commencer à ne plus se laisser faire !

      Répondre
  3. Cyrielle 10 novembre 2016

    C’est une de mes plus grosses peurs aussi…

    Répondre
  4. delphine 10 novembre 2016

    oh là là, ça me fend le coeur et je compatis, mon petit vit la même chose (en petite section). Toujours en retrait, en observateur. Il rentre presque tous les soirs avec des marques de coups… j’en ai déjà parlé à la maitresse et je sais que ça dépasse largement le cadre de l’école. bref je n’ai pas grand chose à te conseiller, à part en parler avec la maitresse peut-être ? bon courage

    Répondre
    • Cécile 14 novembre 2016

      pff déjà en petite section? je trouve ça tellement dur, pour eux certes, mais pour nous aussi. Personnellement, ça me brise le coeur 🙁

      Répondre
  5. mémé 10 novembre 2016

    Bonsoir
    Je commente rarement mais étant maîtresse de moyenne section, je ne peux pas laisser passer ça. Nous (les enseignants) sommes là pour les apprentissages de l’école mais aussi pour les apprentissages de la vie en société. Il faut en parler à la maîtresse: du fait qu’une petite à l’air de maîtriser les autres, du fait que moutarde traine des pieds, … de tout ce que vous avez sur le coeur! elle va vous écouter, vous rassurer, vous donner son ressenti, et aussi être encore plus attentive à moutarde du coup….
    Pour les invitations aux anniversaires, ça, on ne peut rien faire… mais ça viendra, c’est sûr!!!

    Répondre
    • Cécile 14 novembre 2016

      Bonsoir, j’en ai parlé à sa maîtresse qui n’a rien remarqué de particulier mais qui m’a dit qu’elle serait vigilante. Je n’avais pas vraiment insisté sur l’aspect « une petite plus particulièrement embête ma fille » mais plutôt que Moutarde se plaint d’être seule… mais aujourd’hui elle ne voulait pas aller à l’école et elle pleurait ce soir en me disant que la petite l’a appelé bébé cadum, donc je vais lui en parler. J’ai pu constater que cette petite avait un sacré caractère: jeudi, elle est venue voir ma fille qui mangeait une madeleine pour son goûter et lui a demandé de lui donner avec un aplomb hallucinant (« donne-moi ta madeleine »). Ma fille a refusé mais je pense que c’est parce que j’étais là pour la « protéger » (même si je ne suis pas intervenue). J’espère lui apprendre à prendre confiance en elle et à ne pas se laisser faire mais c’est loin d’être évident 🙁

      Répondre
  6. Sheily 10 novembre 2016

    Je vis une situation un peu similaire en ce moment, aussi je comprends parfaitement ce que tu exprimes et ressens. Dur due d’être Maman parfois !

    Répondre
    • Cécile 14 novembre 2016

      les enfants sont si durs entre eux et c’est si dur pour nous les parents, on voudrait tellement les protéger 🙁

      Répondre
  7. Alicia 11 novembre 2016

    L’amitié à 4 ans ou à 30 ans, ce n’est pas toujours évident. Les enfants sont durs entre eux 🙁
    Essaie de parler à la maîtresse, à la maman de la petite si tu la connais et surtout parle beaucoup avec Moutarde.
    Des bisous

    Répondre
  8. maman est occupée 14 novembre 2016

    Ca me rend bien triste pour ta moutarde cette mise à l’écart…. Heureusement, parfois, une seule bonne copine suffit pour faire revenir la bonne humeur générale, je lui souhaite de la trouver.

    Répondre
    • Cécile 14 novembre 2016

      en fait, le problème vient de la petite pénible qui a décidé aussi de lui piquer sa copine… aujourd’hui elle est encore allée à l’école en pleurant et revenue toute triste 🙁

      Répondre
  9. Isabelle/mamanlune 15 novembre 2016

    bonjour,

    Ce doit être difficile pour Moutarde et pour vous cette situation. Ma fille en petite section ne semble pas avoir ce souci même si parfois elle m’a dit par deux fois avoir été tapée ou mordue (avec excuses pour l’une des fois, et prise en compte par la maîtresse). J’essaie de lui demander si des enfants sont seuls dans sa classe, et je lui dis qu’elle a le droit d’avoir les copains/copines qu’elle veut quoi que les autres en disent. Ayant vécu des situations d’isolement, et des moments difficiles à l’école (primaire et lycée, avec là des insultes notamment), j’essaie de faire en sorte que ma fille ne soit pas dans la même situation Et qu’elle ne soit pas de l’autre côté.
    Plein de courage pour vous deux et pour la famille.

    (désolé je n’ai pas réussi à mettre des majuscules, ça fait bizarre, alors je m’en excuse).

    Isabelle

    Répondre
  10. Aurélie 15 novembre 2016

    Désolée de lire ça, c’est pas des situations faciles, parle avec elle, souffle lui des réponses qu’elle pourrait faire à la fille qui s’attaque à elle si elle en manque, dédramatise les moqueries de l’autre et aide là à y répondre . Qu’elle ose aller chercher sa copine pour jouer. C’était arriver à Jojo en MS après en fonction de leur personnalité ca les travaille plus ou moins, bon courage et peut-être qu’une invité de qq copines un AM la rendrait de nouveau plus « populaire » (c’est pas vraiment le terme adapté)
    Bises

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.