Sur la route, tous responsables (sponso)

J’ai 33 ans et je n’ai toujours pas le permis. Parce que je n’en ai pas besoin à Paris mais aussi pour une raison plus intime: j’ai peur de la route. J’ai peur de ces gens qui déboulent de tous les côtés, des chauffards qu’on croise sur l’autoroute. Je n’ai pourtant jamais vécu d’accident grave mais la route me fout une trouille bleue. J’ai équipé mes enfants de bons sièges auto. Pourtant, je sais que s’il y a de moins en moins de morts sur les routes, notamment grâce à la prévention et à la qualité des nouveaux équipements, il y a de plus en plus de blessés graves. Alors certes, on peut se sortir indemne d’un accident grâce à un bon airbag. Les enfants peuvent ne pas avoir une seule égratignure dans leur siège auto. Demain, on peut aussi se retrouver paralyser, ou avec un enfant lourdement handicapé. La vie après cela est très probablement difficile à appréhender et pas seulement pour la victime. 

Parce qu’on ne meurt pas forcément d’un accident, et même d’ailleurs si on en meurt de moins en moins, il reste impératif, indispensable d’être tous vigilants.

article_sponso

1 Comment

  1. LMO 27 février 2015

    Comme tu dis… J’ai mon permis et j’adore conduire… Mais les gens me font peur.
    J’essaye d’être très prudente (et une erreur d’inattention arrive, même quand on est hyper prudent), par contre je vois des fous du volant à tous les coins de rue et je ne comprends pas… Sont-ils débiles? Sont-ils si pressés que la vie du piéton qui traverse ou du vélo devant eux n’a plus d’importance?

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.