Visiter l’Ecosse #3: l’Argyll

Après Saint Andrews puis le Loch Ness, nous avons décidé de passer quelques jours dans l’Argyll, une région de l’ouest écossais assez sauvage. C’est d’ailleurs ce que nous cherchions: des petits châteaux et beaucoup de campagne. Nous avons passé ces 2 jours en mode « slow life » avec des petites visites, des promenades à pied, des rencontres avec des vaches et des moutons, et des feux de bois le soir pour nous réchauffer !

Des châteaux hantés (ou presque)

Evidemment, en Ecosse, on visite, ou on va voir du moins, quelques châteaux. Car nombreux sont ceux qu’on ne peut visiter que difficilement. Cela ne veut pas dire qu’on ne peut pas apprécier de les voir de voir comme le magnifique Castle Stalker entouré par un bras de mer. Evidemment, il y a BEAUCOUP de monde qui s’arrête au petit café d’où on peut facilement l’admirer. Mon conseil sera de pousser un peu plus loin en direction de Jubilee Bridge, vous pourrez vous garer et profiter d’un chemin qui longe la côte sur quelques kilomètres avec vue sur le château (et sans la foule !). La promenade est ultra accessible y compris pour les enfants et les poussettes ! Le château quant à lui est privé et se visite sur réservation.

Un peu plus loin, sur les rives du Loch Awe, nous avons vu le château écossais tel qu’il existe dans l’imaginaire collectif: un magnifique château fort en ruines au bord d’un loch. Le château de Kilchurn en est donc la parfaite illustration ! Il est d’ailleurs en réhabilitation et je suis certaine que cela vaudra le coup de le revisiter d’ici quelques années. Nous avons dors et déjà adoré !

Tout près du château, l’église Saint-Conan (St Conan’s Kirk) est à visiter. Contrairement au château, elle ne mérite pas le détour mais est à quelques centaines de mètres.

Enfin, le château d’Inveraray, domaine du célèbre clan Campbell, est très loin de l’archétype écossais, mais mérite vraiment la visite ! Les jardins sont sublimes (notamment au printemps) et le château, assez laid d’extérieur, est vraiment vivant dans ses intérieurs, puisqu’il est toujours habité par les seigneurs locaux. Il y a un super parcours pour les enfants avec un système de carte à gratter absolument génial et un petit cadeau à la clé. Il pleuvait des cordes #letempsécossais quand nous y étions et le café est excellent, avec une sélection de menus et de sandwichs avec des produits locaux et, comme toujours en Grande-Bretagne, des menus pour enfants absolument parfaits. Enfin, les fans de Downton Abbey reconnaîtront les décors qui ont servis à un des épisodes de Noël de la série.

Informations pratiques

Pour notre séjour dans la région, nous avions loué une sorte de petit « chalet » au bord du Loch Awe: ce système semble très répandu dans le coin. Nous avons adoré car on a pu profité du confort moderne dans un petit coin perdu. Le must: la soirée sous un plaid avec un feu qui brûle dans le poêle à bois. Bref, on a adoré !

Bonne nouvelle ! la plupart de nos sorties ont été gratuites. Cependant, Si vous souhaitez visiter le Castle Stalker, il vous faudra réserver en avance et compter un beau budget de £20 par adulte et £10 par enfant.

Kilchurn Castle est quant à lui gratuit mais il est fermé en hiver (du 1er octobre au 31 mars). C’est le cas de BEAUCOUP de sites au Royaume-Uni donc n’hésitez pas à vérifier avant de prendre vos billets d’avion que la jolie église/le joli château A VOIR est bien ouvert !

Le château d’Inveraray est ouvert du 1er avril au 31 octobre. Les billets sont assez chers également, comptez £35 pour un billet famille de 2 adultes et 2 enfants, mais cela vaut vraiment le coup d’oeil !

Concernant les repas, je dois dire que j’apprécie pouvoir dîner un maximum « chez moi » en voyage. Si vous logez dans le coin, n’hésitez pas à faire des provisions dès que vous voyez un magasin car c’est assez sauvage et les routes sont sinueuses… donc les trajets longs (ne vous fiez pas aux temps de trajet donnés par Google Maps). Nous avions fait nos courses en arrivant par Oban qui est doté d’un grand Lidl pour nos petits déjeuners et dîners, nous avons toujours pris nos déjeuners dehors, puisque sur tous les sites historiques, on trouve toujours un café ou une buvette à minima et c’est souvent très bien (chez nous, nous déjeunons très souvent dans les cafés des sites « English Heritage » ou « National Trust » qui ont toujours des cafés parfaits !). De toute façon, en tant que français, on ne va pas en Grande-Bretagne pour la gastronomie 😡

Enfin, attention aux midges ! en partant comme nous à la belle saison, vous risquez de rencontrer ces petits moustiques très agaçants (heureusement pour nous, ils n’ont débarqué que lors de notre départ du loch Awe!). Nos produits anti-moustiques n’étant pas efficaces, équipez-vous si besoin sur place.

Pour (re)lire les précédentes étapes:

1 Comment

  1. lexou 22 octobre 2019

    Je suis complètement fan de ces paysages je trouve ce pays superbe!

    Répondre

Répondre à lexou Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.