L’histoire d’un prénom

Quand nous avons appris attendre une troisième petite fille, j’ai rapidement eu des sueurs froides: plein de prénoms que j’aimais me venaient en tête mais pas de vrais coups de coeur. Nous avions déjà eu du mal à trouver un prénom pour notre deuxième (qui a changé de prénom 15 minutes après sa naissance !), alors une troisième fille…

des critères…

Je pense l’avoir déjà dit ici, nous voulions un prénom rare, peu courant en tout cas, clairement pas « mode », un prénom pas inventé, un prénom commençant par un A- ou pas. Si cette option avait ma préférence, pour avoir une certaine cohérence avec les prénoms des filles, j’ai vite déchanté… aucun ne trouvant grâce à mes yeux.

un coup de coeur…

Et puis, nous avons pensé à Alma, qui nous a réellement fait flasher…. Au fil des semaines, le doute s’est instillé. Je ne voyais pas ma fille s’appeler Alma, d’autant qu’à Rennes, la ville d’origine du Mari, c’est le nom d’un centre commercial. J’ai alors pensé à Joséphine, pour faire marche arrière, trop sage, ne ressemblant pas à nos filles. Nous avons toujours aimé Brune, sans l’attribuer à aucune de nos filles. Tardivement, nous avons pensé à Junon. Un prénom très rare, un prénom mythologique, un prénom ayant un équivalent en anglais, Juno, ce que je souhaitais, puisqu’elle allait naître au Royaume-Uni. Nous avions rencontré une petite Junon dans la classe de notre deuxième fille et nous avions aimé cette petite gamine pétillante.

Jusqu’au dernier moment

Pourtant, j’ai refusé de choisir, jusqu’au dernier instant. Je voulais la voir pour choisir réellement. Je me souviens de chacun de ces instants. J’étais au bloc opératoire, la radio et ses chants de Noël, ma tête tournée vers le Mari, voyant derrière lui du matériel d’hôpital… sur lequel était inscrit ALMA ! Et puis, ma fille est née, et on m’a immédiatement demandé son prénom, le Mari répondant que nous voulions la voir avant de décider (ici, je crois qu’on a 6 semaines pour déclarer les enfants, du coup, les parents sont moins pressés !). Je l’ai vue, ma fille, sa force, ma guerrière, ma Junon. c’était décidé.

Les réactions

Evidemment, les réactions ont été mitigées, et les gens n’hésitent pas trop à vous le faire savoir. D’ailleurs, plus que mitigées, elles ont été contrastées. C’est un prénom qu’on adore ou qu’on déteste. Les fans d’Histoire ont souvent adoré, et nous l’ont fait savoir, les anglophones aiment énormément ses sonorités, les plus traditionnels n’aiment pas trop ! Les filles l’ont quand à elles tout de suite adoré ! D’ailleurs, nous avons tout de même gardé quelques-une de nos idées en deuxième prénom: Junon Marie Alma Elizabeth. Nos 3 filles ont eu droit au traditionnel Marie en deuxième prénom, comme un talisman, Alma car nous l’aimions toujours et Elizabeth que j’ai toujours aimé, comme un clin d’oeil (mais orthographié à la française) à notre nouveau pays !

Junon, mon petite paon, ma combattante, mon bébé tranquille, je ne peux désormais imaginer un autre prénom pour toi !

La couverture personnalisée vient de chez Les Petits Brigands, vous pouvez suivre cette jolie petite marque sur Facebook, Instagram et Etsy.

3 Comments

  1. […] idées St Valentin de ma copine SweetMum L’histoire du prénom de la bébé toute neuve de Paris Pages Blog (qui est aussi la jumelle de Ouistitwo à deux ans d’écart) La si jolie déclaration de la Fée […]

    Répondre
  2. Cyrielle 12 février 2019

    Maman d’une petite Junon depuis octobre 2018, je me reconnais beaucoup dans votre témoignage.
    Surtout concernant les réactions très contrastées. Mais je suis tellement fière et heureuse de lui avoir donné ce prénom mythologique plein de sens! Il lui va comme un gant et je ne peux pas imaginer l’appeler autrement 🙂

    Répondre
  3. Eva 24 février 2019

    Sympathique prénom qui va peut-être se transformer chez ses amies plus tard par Juju ))

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.