2 jours au Cap Vert avec Jet Tours

Il y a des phrases, des poèmes, des images qui restent graver en mémoire. Je me souviens de mes années collège, où j’ai appris ce merveilleux poème de Baudelaire, « Parfum exotique ». Je me souviens de chaque alexandrin et des images qui venaient à mon esprit de petite parisienne plutôt habituée au gris du zinc. Je me souviens de mes années fac, où j’ai rencontré Milton, qui m’a parlé pour la première fois du Cap Vert, de cet archipel d’où étaient arrivés ses parents, il y a de nombreuses années. Je me souviens de cette carte d’Afrique de 1926 que j’ai accroché à mon mur en regardant la position des îles, minuscules points face à l’immensité africaine.

Et puis, en novembre, j’ai eu la chance d’être invitée à la découverte de Boa Vista, l’un de ces points dans l’océan, grâce à Jet Tours et au Club Jet Tours Royal Boa Vista.

Un archipel unique, comme un pont entre Afrique et Europe

2 jours, ce n’est pas grand chose pour découvrir Boa Vista, encore moins le Cap Vert, ce pays africain réputé comme le plus sûr et le plus démocratique d’Afrique. C’est cependant assez pour revenir en France, 22 degrés en moins plus tard avec des images indélébiles en tête, la peau dorée et salée, du sable encore entre les doigts de pied.

Une île encore préservée

Boa Vista, c’est une île qui vit du tourisme, certes, mais qui reste encore calme, peu construite. 3ème plus grande île de l’archipel, c’est aussi la plus proche du Sénégal. Pourtant, le Cap Vert, comme ses habitants nous ont fièrement rappelé à de nombreuses reprises, n’est pas simplement un pays africain: c’est surtout une ancienne colonie portugaise, fière de son identité unique créée au fil de l’histoire depuis l’arrivée des explorateurs portugais en 1456. J’ai la chance de connaître un peu l’Afrique, le Brésil et le Portugal, et j’ai trouvé à la fois des similitudes avec le Cap Vert, mais aussi une culture unique.

No stress, la devise de l’archipel, un prétexte parfait pour la détente

Boa Vista est une petite île de 620 km2 où le maître mot est « no stress ». Les Capverdiens nous l’ont bien souvent dit, à nous européens pressés et stressés. Ici, l’heure n’est pas très importante (on se souviendra longtemps du calme olympien ou plutôt capverdien des employés de l’aéroport alors que avion devait décollé et que la majorité d’entre-nous n’avaient pas encore passé la douane!). Et après tout, n’est-ce pas eux qui ont bien raison? 2 jours au Cap Vert, c’est un peu comme 1 semaine de shoot de tranquillité, de repos, de douceur de vivre. Tout inspire au calme: les plages, blanches, des kilomètres de sable sans un seul déchet. Une eau émeraude aux vagues propices aux sports nautiques. Un climat, chaud mais avec un vent qui rend les 33 degrés juste parfaits. Des dunes. Et quelles dunes ! au centre de l’île, elles nous attendaient pour sauter dedans comme de grands enfants (et se rendre compte qu’avec l’âge, on ne saute plus finalement bien loin !).

Le Club Jet Tours Royal Boa Vista, un petit village tourné vers l’océan

L’hôtel, et quel hôtel ! j’ai aimé, les chambres, comme des petites maisons bien intégrées à l’environnement, face à la mer, et à quelques mètres de la plage. Si je ne suis pas habituée à voyager en club, j’ai compris ce qui attirait les familles dans ce type de vacances: une service de restauration de qualité en pension complète (repos complet pour les parents qui en ont ras le bol de préparer les repas!), 2 piscines, 1 pour toute la famille, l’autre zen, interdite aux enfants. Une magnifique pataugeoire, idéale avec les plus petits. Des activités avec le club pour les enfants mais aussi les ados, et des animations couleur locale. Je comprends bien qu’on peut venir une semaine à Boa Vista en restant tout simplement au sein du club pour PRO-FI-TER.

Infos pratiques:

  • le Cap Vert est accessible depuis la France en 6 heures de vol, les transports aériens et avec l’aéroport de Boa Vista sont assurés par Jet Tours.
  • Le Club Jet Tours Royal Boa Vista est idéal pour les familles avec une grande variété d’activités au sein du club et à la découverte de l’île, un accueil pour les petits (4-12 ans) et les ados (13-17 ans), des chambres très spacieuses et climatisées.
  • Il n’y a que 2 heures de décalage horaire, ce qui est bien pratique pour ne pas avoir des enfants décalés (et au taquet à 4 heures du matin !).
  • Le Cap Vert est le pays d’Afrique le plus stable, il n’y a pas de danger particulier, pas de vaccin ni de précaution sanitaire si ce n’est de ne pas boire l’eau du robinet. De ce côté-là pas de danger, puisque nous n’avons de nombreuses bouteilles d’eau en permanence à disposition dans nos chambres.
Boa Vista en 2 minutes et en vidéo

Un grand merci à Jet Tours pour cette invitation. N’hésitez pas à jeter un oeil aux blogs de mes comparses de voyage pour découvrir leurs points de vue et leurs jolies photos (Merci pour le chocolat, Sysy in the city, Sweet Mum, Happy us book, Mon blog de mamanLa Reine de l’iode, Flying Mama,  La Mare aux canards, Baby meets the world, Natachaouette and co).

Une pensée particulière à mon ami Milton qui parle si bien de son Cap Vert.

4 Comments

  1. babymeetstheworld 10 janvier 2018

    Je veux repartir !!!

    Répondre
  2. Alicia 10 janvier 2018

    Les photos sont superbes, ça donne envie d’aller découvrir le Cap Vert !

    Répondre
  3. Celine / Shalima 10 janvier 2018

    C’était top, on a vraiment bien profité de ces deux jours intenses. J’ai hâte de me replonger dans mes photos !

    Répondre
  4. […] Grâce au blog, il y a eu de beaux voyages, cette fois-ci en solo. J’avoue que si je préfère les moments avec ma famille, les blogtrips sont souvent des moments peu reposants mais qui permettent vraiment de souffler du quotidien ! On retiendra évidemment Marseille avec les Villages Clubs du Soleil et le Cap Vert avec Jet Tours. […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.