Dans mes baskets de mère de famille

Dans quelques jours, j’aurai un an de plus. Les années filent et je me rends bien compte que depuis 3 ans je m’occupe beaucoup moins de moi qu’avant. Moi la coquette, je suis devenue une fille à « jean- basket ». J’ai des kilos en trop sur mes hanches, et en attendant m’en défaire, je les cache derrière cet uniforme du quotidien.

Pour mes 34 ans, ce chiffre avant le cap qui me fait si peur des 35, j’avais envie d’une bulle, d’un moment, pour moi, d’un achat futile. Depuis 3 ans, je suis en baskets. L’an dernier, pour mes 33, je me suis offert une paire de Stan Smith, mon uniforme depuis 1 an. 34, c’est un âge de « grande » on n’est pas une grande en baskets, j’avais donc besoin de jolis talons.

Cela faisait bien longtemps que je craquais sur les chaussures de Patricia Blanchet. J’attends, j’hésite, je regarde sur Google. A quelques jours de mon anniversaire, je saute le pas, je vais vers la boutique rue Beaurepaire. 

Un éléphant dans un magasin de porcelaine. C’est en tout cas comme cela que le regard du vendeur m’a fait sentir. On lui arrache un bonjour, une, deux et trois chaussures (mais une seule et pas la paire, surtout, dès fois que je partirais en courant avec…), je demande à essayer une paire qui me plait, je l’entends dire « mais elles sont hautes »… Et? Je me sens rougir, derrière la frange, sous mon jean gap et ma chemise à carreaux d’ado. Je me sens grosse, laide, humiliée alors qu’il prend soin avec son collègue de l’autre seule cliente du magasin, comme si je n’étais pas là. J’étais allée dans un beau magasin pour avoir de bons conseils, pour qu’on m’écoute, pour avoir un talon beau et des chaussures tout de même confortables. Je voulais être Konnasse, je me sens pigeonne.

Je remets mes baskets pourries, je ravale ma fierté en lui expliquant à celui-là, celui qui du haut de mes 34 piges me donne du Mademoiselle en me toisant, pourquoi je n’achèterai rien dans cette boutique. Il me regarde comme une illuminée, je crois qu’il ne comprend pas, je ne le blâme pas, a t’il un jour été une mère en famille en manque de féminité?

Je souffle dans le froid de République, dans le bus qui me ramène à ma réalité de maman. Je vais chercher mes enfants à la crèche, à l’école. Je donne le bain, j’essuie les nez qui coulent, je nourris, je console, mes baskets confortables de mère de famille à mes pieds.

baskets-stan-smith

21 Comments

  1. Marie-Bé futée 10 décembre 2015

    Il m’est arrivée la même chose pour l’achat d’une robe ..;  » Non, désolée nous n’avons pas votre taille dans notre boutique !  » OK très bien pas de souci … j’étais missionnée et en visite mystère 😉 En tout cas, je n’y remettrai plus mes baskets non plus ! Bises

    Répondre
    • Cécile 11 décembre 2015

      j’ai lu un billet d’une fille hier soir qui disait que chez Louboutin on lui avait dit, « les Louboutins vont mieux aux pieds fins ». ça m’a CHOQUE.

      Répondre
      • guehl Angélique 11 décembre 2015

        incroyable de telles reflexions

        Répondre
  2. Magasaly 10 décembre 2015

    Ohhhhhh je te comprends, je viens d avoir cet âge….et meme constat que toi, mêmes kilos, mêmes baskets (mais pas la frange Hahahaha) et meme envie de me ressentir plus « femme »;-) je n osé imaginer ta déception et tristesse face à ce vendeur…..
    Je t embrasse et te fais des cœurs avec les doigts
    Bisous

    Répondre
  3. MamaFunky 10 décembre 2015

    ca me fait un peu penser au film Pretty Woman !
    Pas plus tard qu’aujourd’hui chez le coiffeur, la nana qui me dit « vous verrez quand vous aurez des enfants »… Euhhhhh j’ai 35 ans connasse et 2 gosses.
    Du mademoiselle j’en ai tous les jours… LA faute à mes Stan Smith ? M’en fou, le père Noël va m’en apporter des belles à paillettes. Et au moins chez Adidas on s’occupe bien de moi !

    Répondre
    • Cécile 11 décembre 2015

      mais grave ! je déteste quand on me prend de haut en me sortant du Mademoiselle. OK ca pourrait être flatteur mais on sent tout de suite dans le ton si ça l’est (ou pas )

      Répondre
      • Ophélie 11 décembre 2015

        Moi je dis Mademoiselle à toutes les femmes même lorsqu’on pourrait penser que ça fait des années qu’elles ne le sont plus, ni pour snober, ni pour flatter mais parce que je trouve le mot plus joli…

        Répondre
  4. danslapeaudunefille 10 décembre 2015

    Je suis désolée que cela se soit mal passée

    Répondre
  5. Milkshake Family 10 décembre 2015

    Je suis écoeurée de lire tout ça, c’est vraiment dégueulasse! T’es une femme de valeur ne laisse personnes te faire croire le contraire surtout par des gens hautains comme ça!

    Répondre
  6. Madame Moustick 10 décembre 2015

    C’est vraiment à l’attitude des vendeurs qu’on reconnait la gamme de la marque. Du haut de mes 23 ans, je suis allée en jean – basket chez Cartier pour faire un repérage : la vendeuse m’a montré tous les modèles qui correspondaient à ma recherche puis est allée chercher le plateau à 500000F (c’était à l’âge du franc c’est dire si je suis vieille) juste pour me faire essayer de jolies bagues.
    Les cons c’est eux et ils n’ont vraiment rien compris à leur boulot.

    Répondre
    • Cécile 11 décembre 2015

      j’ai fait des achats chez des grands de la place Vendôme. Pas forcément des achats de foufou mais des trucs qui marquent, comme l’alliance, la bague de fiançailles, le cadeau pour la naissance de mes enfants… j’ai toujours été tellement bien reçue. Certes, on n’est pas place Vendôme mais dans un magasin où les chaussures restent de l’ordre de l’abordable. Cependant, quand on se veut mode, quand on se veut haut de gamme, on connaît le mot service client. Je ne demandais pas qu’on vienne me servir le café, juste qu’on m’aide à trouver LA paire qui me ferait PLAISIR. Ca me semblait pourtant très simple !

      Répondre
  7. Cyrielle 10 décembre 2015

    Je ne sais pas trop comment je réagirais face à une telle situation ! Mais quand j’y pense, les vendeurs sont une des raisons pour lesquelles je ne fais plus mes achats qu’en ligne… Y’en a, on se demande vraiment pourquoi ils ont choisi ce métier ! Mais que ça n’entache pas ta confiance en toi, ton boulot de maman, tu le fais 1000 fois mieux que lui fait son boulot de vendeur, et ce en basket ou en talons hauts !

    Répondre
    • Cécile 11 décembre 2015

      je fais également beaucoup d’achat sur internet et maintenant que tu le dis, je pense que les vendeurs y sont aussi pour quelques choses. Ce qui est fou c’est que ma maman est vendeuse. Elle a travaillé dans de très belles maisons, dans du très haut de gamme et c’est toujours le cas. Quand je vois la manière qu’elle a de s’occuper de ses clients, je me dis que certains pourraient en prendre de la graine.

      Répondre
  8. Lorelei 10 décembre 2015

    c’est grave…. quel manque de respect, je suissûre que dans une boutique plus modeste tu aurais eu un meilleur accueil, quel snobisme des apparences !
    gros bisous madame 😉

    Répondre
  9. Voilapapa 10 décembre 2015

    Bon et ton anniv, c’est quel jour exactement ??!

    Répondre
  10. laura 11 décembre 2015

    Elles sont tellement stéréotypées ces chaussures et pas du tout agréables à porter en plus ! Tu trouveras chaussure à ton pied Cendrillon, que ce soit avec ou sans talons ! Le plus important, c’est de rester droite dans tes bottines Pisamonas et bien dans tes baskets Adidas 😉

    Répondre
  11. Die Franzoesin 11 décembre 2015

    Oh ben c´est fou il m´a donné envie de pleurer cet article ! Je me suis tellement reconnue dedans il faut dire… Je te souhaite un très bon anniversaire quoi qu´il en soit !

    Répondre
  12. babymeetstheworld 11 décembre 2015

    tu as bien fait de lui dire ce que tu pensais, peut-être que ça va le faire cogiter en tout cas pas cool 🙁

    Répondre
  13. Rose Grenouille 13 décembre 2015

    C’est dur de lire ça… J’imagine ce que tu as dû ressentir, il n’y a rien de pire que de ce sentir mal dans un endroit où l’en ne se sent pas à sa place…
    Un de mes apprenti me racontait il y a peu que pour Noël il voulait faire un beau cadeau à sa mère d’accueil pour la remercier de tout ce qu’elle fait pour lui. Alors il a voulu lui prendre une sac à main d’une grande marque de luxe, sauf que dès son entrée dans le magasin on l’a regardé de travers, on ne l’a pas laissé toucher les produits. A aucun moment le vendeur ne s’est comporté avec lui comme avec un client classique… c’est blessant et humiliant…
    Il y a plein d’autre belles chaussures et t’inquiète même en « uniforme » t’es canon…
    Bises

    Répondre
  14. MissBrownie 17 décembre 2015

    J’ai 35 ans et des Sneakers jaune moutarde aux pieds 😉
    Mais tu sais quoi, les copines de ma fille l’envient parce que je fais jeune (elles me prennent un peu trop pour leur copine parfois)
    Je vais attendre encore un peu pour redevenir féminine comme à mes 20 ans.

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.