Ouvrir la cage aux oiseaux pour la voir grandir

Tous les jours, sur le chemin de la crèche, nous passons devant un fleuriste. Dans sa vitrine, une cage et 2 oiseaux. Tous les jours, j’interroge ma Moutarde: « de quelle couleur est cet oiseau » « vert » « de quelle couleur est l’autre oiseau? » « vert »… les oiseaux sont blanc et orange et je désespère de lui faire dire. Et puis, la semaine dernière… « Maman, pourquoi les oiseaux ils sont enfermés? ».

Je n’ai pas trop su lui répondre. Je lui ai dit que les oiseaux étaient dans une cage. Mais c’est vrai ça, pourquoi on enferme les oiseaux?

moutarde-manegeChacune de ses petites phrases, chaque jour, me fait un un peu plus découvrir ma fille et son caractère. 

Moutarde est empatique: le matin, quand sa soeur pleure, elle vient nous chercher et me dit « Babane, elle pleure, elle veut sa maman ». A un autre moment, elle va lui apporter spontanément son doudou. Lorsque je lui donne un gâteau ou un morceau de pain, elle le partagera toujours avec sa soeur. Elle nous pose bien plus de questions en pourquoi que de questions de connaissance pure. Elle a aussi envie de savoir « pourquoi le monsieur est triste » ou « pourquoi la dame elle est assise par terre » dans la rue.

Moutarde aime la liberté. Son plus grand bonheur, comme bien des enfants, est de sentir le vent dans ses cheveux. Quand elle monte sur le manège, elle choisit toujours le cheval qui lui semble être le plus haute, elle aime quand je cours avec la poussette et que nous filons, sous le regard amusé des passants, et me crie des « encore, encore » quand je m’arrête.

Moutarde est indépendante. Lorsque je la regarde derrière la vitre de la crèche, j’espionne son comportement et je m’aperçoit qu’elle vaque souvent à ses occupations. Elle ne s’occupe pas vraiment des autres et « fait son truc ». Les autres enfants en revanche, sont souvent assez fan de notre petite leadeuse en chef.

J’adore découvrir ses petits traits de caractère qui font d’elle une personne en devenir. Plus que son physique, c’est là-dedans que je me retrouve ou que je retrouve son père. Je chérie ses instants où elle est encore petite mais j’ai aussi hâte de voir la suite.

2 Comments

  1. babils et chuchotis 11 mars 2015

    avec quelques mois de plus, ta Moutarde me fait vraiment penser à mon petit Poc! ♥

    Répondre
  2. mmembis 12 mars 2015

    adorable et tu le vois : on s’en tape un peu de la couleur des oiseaux, elle a capté un truc bien plus important !

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.