1 mois en corps à corps

Un mois ou presque qu’elle est née. Un mois ou presque qu’elle semble avoir toujours été dans notre famille. Le mois le plus dur de ma vie. La Chevelue est pourtant un bébé facile à vivre, souriant, bonne dormeuse. Cependant, j’avais décidé de réussir cet allaitement. J’ai donc passé les 3 semaines suivants sa naissance dans les larmes, la douleur, l’incertitude, l’envie de tout plaquer 10 fois par jour.

photo-allaitement

Beaucoup de cailloux se sont mis sur notre chemin et pour l’instant, ils nous ont fait trébucher mais jamais tomber.

A la maternité, on m’a forcé à donner du lait artificiel alors qu’elle avait à peine plus de 24 heures car elle avait soit disant perdu trop de poids. J’ai eu peur d’être encore confrontée à un échec, j’en ai pleuré. Au retour à la maison, alors que j’ai arrêté de lui donner du lait artificiel, j’ai pris conseil auprès d’une consultante, Véronique Darmangeat, qui m’a énormément aidé. J’ai serré les dents devant la douleur, j’ai commencé à prendre mes marques… pour voir mes espoirs s’écrouler devant une sage-femme de la PMI qui m’annonce froidement que mon bébé ne prend pas suffisamment de poids.

S’en est suivie une semaine de doutes, de réveils nocturnes pour tenter de la nourrir, de stress. Une résolution d’arrêter tout, un rendez-vous chez une pédiatre, une oreille et des paroles bienveillantes de Véronique. Ces 2 personnes m’ont rendu plus que de l’espoir, la confiance en moi. Mon bébé va bien, prend assez de poids, largement assez ! les douleurs sont (presque) derrière moi et nous commençons à nous sentir bien dans cette relation si particulière.

Je sais que d’autres difficultés seront probablement sur notre chemin. Je savoure cette petite victoire de persévérance, sur moi-même avant tout. J’espère que nous allons continuer à nous épanouir dans cette relation.

J’en profite pour remercier celles qui sur Twitter, sur Facebook et même au téléphone, ont pris le temps pour m’aider, me conseiller, me rassurer. Merci à toutes d’avoir été des petites bouées de secours lors des moments difficiles.

50 Comments

  1. Petite-Mam 15 avril 2014

    L’allaitement est une étape difficile, mon deuxième allaitement s’est super bien passé, mais mon premier, avec ma première fille était une très dure étape, moi aussi j’ai beaucoup pleuré.. Ça ne m’a pas découragé, j’ai continue, encore et encore, et tout s’est bien passé !! 🙂
    En tout cas ton billet est très joli et chargé d’émotions.

    Répondre
  2. Fred Ouistiti 15 avril 2014

    Joyeux 1er mois-niversaire à toutes les deux <3
    Et bravo pour cette belle victoire ^^

    Répondre
  3. lesideesdelaurea 15 avril 2014

    Joyeux moiniversaire à la chevelue ^^. Bon courage pour la suite et belle journée à vous

    Répondre
  4. Coach parental 15 avril 2014

    Magnifique ! Bravooo.

    Répondre
  5. Cécile Raynaud 15 avril 2014

    Je confirme, le 1er mois d’allaitement j’ai faillit tout foutre en l’air au moi s 10 fois par jour… mais là, ça fait 7mois et demi et… je ne peut plis arrêter de donner le sein… j’avais dit que j’arrêterai à 6 mois… mais quels moments magiques!!! Je ne peux pas, c’est plus fort que moi…

    Répondre
    • Cécile Raynaud 15 avril 2014

      Au moins 10 fois*

      Répondre
    • Cécile Raynaud 15 avril 2014

      Je ne peux plus* … DSL pas facile sur un clavier de portable…

      Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      tu as raison de continuer tant que ça te convient !

      Répondre
  6. biojourdhui 15 avril 2014

    Quel bel article ! Qui me rappelle que l’allaitement n’est pas toujours facile mais qu’il ne faut pas se laisser décourager. Merci.

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      c’est même souvent difficile je pense, au moins les premiers temps et on en peint un portrait idyllique. Si on disait plus souvent la vérité aux mamans, elles seraient peut-être mieux préparées.

      Répondre
  7. Stephanie 15 avril 2014

    Ah la la les sages femmes de la pmi…. Elle m’ont fait flipper aussi sorti de la mat mon loulou buvait bien et il faisait des nuits de 22a 7h!!! T’imagine pas le bonheur quand on sait que le premier nous a fait 3 mois de nuits blanche !!!! Quand arrive le jour de la pesée… Et verdict 100g en moins en trois jours resultat obligé de reveiller un bebe qui dormait si bien pour le forcer oui le forcer a prendre le seins a 3h du mat….. 4 jours apres epuisée de devoir reveiller mon loustic, je m’en vais voir mon pediatre qui pese louis et me dit qu’il ne faut jamais reveiller un bebe qui dort !!! Oui mais il a perdu 100g…. Alors en tant que parents on se sent coupable,de tout! On ne sait plus quoi faire…. Et puis finalement j’ai fait confiance au pediatre et je n’ai plus reveillé louis. Et tout s’est bien passé!! Ils nous font trop flipper avec le poid de bebe…. Mais il faut faire appel a son instinct maternel et tout ira bien !!!

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      MAIS pareil ! la mienne dort. Tout se passe beaucoup mieux entre nous depuis que je la laisse mener les tétées à son rythme sans la réveiller !

      Répondre
  8. annamoon75 15 avril 2014

    Je savais que tu y arriverais, j’avais super confiance en toi, moi 🙂
    Tu sera peut être mon modèle pour bb2 car comme toi le premier allaitement a été un échec cuisant et j’ai peur pour le deuz. Comme toi j’ai peur de culpabiliser aussi vis a vis de bb1…
    Bref tu mets des mots sur mes doutes, c’est précieux

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      Quoi que tu décides, tu auras raison, c’est TON choix. Et si tu as envie d’allaiter, accroche-toi, OUI ça sera dur mais tu peux y arriver (et t’auras qu’à me biper pour me demander des « conseils de galerienne du nichon ») bisous

      Répondre
  9. Love & Milk 15 avril 2014

    L’allaitement est toujours semé d’embuches. Ce n’est jamais acquis contrairement au biberon… j’ai eu 4 mois de haut et de bas. Et la prochaine étape est que je recommence à travailler. Je sais de quelle victoire tu parles. Continue à t’accrocher, allaiter c’est merveilleux !

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      merci ! il y a effectivement des jours avec et des jours sans, mais qu’est ce que les jours avec sont gratifiants !

      Répondre
  10. rousse virginie 15 avril 2014

    Bonjour
    je comprend pas pourquoi vous dite que l’allaitement est difficile et semé d’embuche?
    J’ai eu 4 enfants , les 4 allaités et sans embuche…. Parce que dans ma tête c’était ainsi . Je me suis bas dis ca va être difficile , non …
    Après ca reste mon point de vu .
    Mes partir en ce demandant le pourquoi du comment , ce poser des questions avec angoisse est très mauvais pour maman et bébé. Même durant les moment ou vous allaitez si vous vous demandez en permanence comment bébé ce sent , si ca va , si il a fain , vous vous crée un stress , qui ce répercute sur bébé .
    Dieu c’est combien de maman a la mat on arrêter , pas suffisamment soutenu par l’équipe médical . Moi je trouve ca triste
    Non dite vous que votre bébé va avoir ce qu’il y a de mieux pour lui, votre lait, qu’il va en tirer le meilleur . s’il s’endort ba tempi c’est qu’il es bien … et maman , ba maman elle a besoin de repos alors quant bébé dort si elle peu récupérer un peu on y va. Rien n’es plus beau qu’une maman sereine qui allaite 😉
    voila , j’en est probablement oublier….

    Répondre
    • esther 15 avril 2014

      Je trouve ça plutôt super culpabilisant comme discours…

      Répondre
      • rousse virginie 15 avril 2014

        Je ne vois pas en quoi c’est culpabilisant?
        je dis juste qu’il faut suivre son instinct sans ce poser de question.
        Qu’il faut arrêter d’écouter les conneries de la PMI et que dans les maternités il ne save pas conseiller les maman qui souhaite allaité .
        Apres voila je savais encore une fois quant donnant mon avis ca allais aboutir a ça , mes sans est pas le but, bien au contraire.
        Et a dire vrai quant j’ai commencé a l’écrire, je me suis dis, non je supprime . Ba j’aurai du
        Je voudrai comprendre, pourquoi tu penses que mes écris son culpabilisant ?

        Répondre
        • Cécile 15 avril 2014

          tu sais ce n’est pas facile pour tout le monde. Sans détailler, ma puce a dès le début beaucoup dormi. Elle réclame toujours peu. Elle prend mal le sein, n’ouvre pas grand la bouche, tourne mal le cou d’un côté et mon réflexe d’éjection la gêne. Du coup, c’est plus dur pour moi que pour d’autre, même avec toute la bonne volonté du monde !

          Répondre
          • rousse virginie 15 avril 2014

            J’ai eu cette chance dès la naissance de ma 1er fille de relativiser l’allaitement. Je me disais si d’autre y arrive pourquoi pas moi ( j’ai toujours fonctionner comme ca) … Pas de mère pour me dire comment faire, pas d’amie qui allaitais non plus. J’ai fait en sorte a chacun d’eux (4) de m’adapter a leur besoin, a leur envie a eu.
            Ta princesse est une grosse dormeuse, et tant mieux le sommeille est super important a leur si jeune âge.
            Apres ce n’est probablement pas une morfale, ils y a plein de petit bout comme elle …
            tu dis qu’elle ne tourne pas beaucoup la tête, a tu assailles de la collé contre toi en face a face ?
            Ca petit bouche, elle ne veut pas beaucoup l’ouvrir, a tu essaies de serrer ton mamelon entre deux doigt de façon a ce qu’elle le prenne plus facilement ?
            Je te bombarde de question parce que les mamans qui allaite c’est rare, par crainte, par honte, parce que a la mat on te dis d’arrêter bébé ne prend pas il pleure tout le temps etc etc .
            Il y a 1 an j’ai entendu un psedo médecin qui nous a dit que le lait en poudre était meilleur pour bébé …. Non mes la oui je me suis mise en rogne.
            Mon fils a la maternité (un vrai trou du cul) il ce réveillai toute les 5 mn , on me dis donner lui une tétine . Ba non vous m’excuserez. En fait mon fils s’endormait au sein..
            Mes sur tout ne pas culpabiliser, en tant que maman, une maman qui allaite doit être bien avec elle-même, pas fatiguer (donc dormir quand bébé dors) manger correctement sauf des aliments qui son fort en gout (ça passe par le lait) tu es énerver (bébé est énerver) .
            Mon but principal n’es pas de faire culpabiliser qui que ce soit, et surtout pas une maman qui a envie de donner le sein a son bébé.
            Mais ils vous faut chercher les réponses a vos question auprès de maman qui on allaiter.


    • Macy 16 avril 2014

      Complètement d’accord avec Rousse Virginie, plus tu es zen et tu dors, tu manges bien, plus ton corps produit du lait et plus bébé est bien. J’ai allaité beaucoup, en tout avec mon troisième enfant cela fait 27 mois que j’allaite et je continue avec mon petit dernier qui a presque 9 mois. Personne autour de moi a pu m’aider car personne de ma famille connait le sujet. Si j’avais écouté les conseils des sages femmes à la maternité, je n’aurais jamais pu allaiter, pour ne pas parler de la PMI. Pour ma première fille à la sortie de la maternité on m’avait dit d’aller la faire peser. Donc une semaine après j’y vais pour la pesée et la le verdict tombe: elle n’a pas pris assez de poids, vous devez compléter avec biberon et puis revenir la semaine prochaine. Et bien, je suis rentrée chez-moi et je n’ai plus jamais remis les pieds à la PMI. J’ai allaité exclusivement au rythme de mon bébé, je lui donnait à la demande, j’ai suivi mon et son instinct, c’est à dire mettre mon enfant au sein à chaque fois qu’il le réclamait, un pur bonheur toujours. Parfois je me mettais devant la télé, coussin d’allaitement sur les jambes et bébé au sein. Avec le deuxiéme enfant plus compliqué de se mettre devant la télé, alors elle a dormi avec moi, bien sur au sein. Mon troisième pareil, j’ai meme l’impression qu’avec l’expérience je produis encore plus de lait qu’avant. Dans toute cette histoire j’ai toujours été zen et les phrases qui tuent des gens cons qui ne connaissent rien (t’es sur que ton lait est nourrissant, mais tu ne penses pas qu’a 4 mois tu devrais lui donner du solide, ah il dort avec toi, tu vas l’etouffer, tu ne vas quand meme pas l’allaiter encore longtemps, il faudrait qu’il s’habitue à ne pas etre trop dépendant de toi – oui genre je suis sa mere mais bon ce n’est qu’un détail -) et bien toutes ces choses que disent les gens ça ne sert qu’à faire douter les mamans. Pour chacun de mes trois accouchements on m’a prodigué des conseils à la maternité qui se sont meme révélés en contradiction entre eux, c’est pour dire le niveau de stupidités qu’on peut vous dire sur place. Qu’une solution pour avoir du lait, manger un bon repas puis dormir dormir dormir et le lait viendra, respirer, rester zen, voila!

      Répondre
      • Macy 16 avril 2014

        J’oubliais, il faut boire beaucoup pour avoir du lait, si vous avez une baisse, buvez de l’eau en grande quantité et vous allez meme sentir le lait monter juste apres!!

        Répondre
    • sandrine 3 juin 2014

      quand on a du lait c’est clair que ça doit être facile! lol.. moi pas une goutte. les sages femmes et moi mêmes tous les jours nous nous sommes acharnées et constat au tire lait pas une goutte…… et pourtant c’était un rêve! pas une goutte pour ma fille puis il y a eu le deuxième… et là on me rassure on me dit que les grossesses sont différentes et qu’il n’y a pas de raisons! pas la même maternité par contre même constat PAS UNE GOUTTE DE LAIT et ce n’est pas faute d’avoir mis bébé toutes les 3heures et comme il perdait du poids il a eu les bibs en complément. la sage femme me tirait le  » lait » qui ne venait pas elle n’en revenait pas elle n’avait jamais vu ça…. tant mieux pour vous si c’est facile… maintenant je peux comprendre que vous ne compreniez pas car moi c’est pareil sur un autre point …. tant qu’on ne vit pas ce genre de problème on ne peut imaginer que ce soit possible. on se dit que la nature fait bien les choses… moi j’ai eu deux beaux bébés de 4kgs et pas une goutte pour les nourrir… on n’oublie que dans la nature par exemple pour les chatons, une femelle accepte facilement les chatons d’une autre et je pense que ce n’est pas pour rien….. c’est que même dans la nature il y a des chattes avec beaucoup de lait et d’autres avec moins voir pas du tout…

      Répondre
  11. Carine P 15 avril 2014

    Ah super article, bon courage pour la suite, le plus dur est vraiment derrière toi. Et puis en ce moment je ne sais pas ce qu’ils ont avec les bébés de petits poids mais c’est la cata (gros soucis avec mon fils pour son poids avec la pédiatre où ils m’ont fait carrément peur mais pourtant il est en super super forme et c’est le 4eme comme quoi on arrive toujours à nous faire douter). Bon j’en revient au sujet, profite de cet allaitement, j’en suis déjà presque à 16 mois avec Titi et j’adore ces petits moments. Alors ce qui t’attends c’est les pics de croissance (bientôt un gros si il n’est pas déjà passé) rien de bien grave juste un bébé qui réclame plus souvent et un moment où il ne faut pas hésiter a ressortir le tube de crème 😉 Ensuite il y a les dents, mais en fait pour avoir allaité ma 3eme et mon 4eme quand ils avaient leurs dents ils comprennent très vite que ça ne va pas si ils approchent trop les dents 😉 Et le pire du pire l’entourage, si tu passes les 6 mois d’allaitement « Ah t’allaites encore? » « T’as encore assez de lait » « Mais t’arrêtes quand? »….Voilà avec des doutes qui reviennent parfois « Si elle ne dort pas c’est parce qu’elle n’a pas assez, tu devrais lui donner des petits pots » (j’ai craqué, et ça n’a rien changé, elle a fait ses nuits à 13 mois allaitement jusque 14 mois donc elle mangeait comme nous a part quelques Tétées)
    Voilà bon courage pour la suite, fait comme tu le sens et n’hésite pas à prendre conseils auprès de personne qui savent de quoi elles parlent 😉

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      ha les réflexions « tu allaites encore? »… figure toi qu’on commence à me demander combien de temps je vais « la nourrir » (je ne compte pas arrêter de lui donner à manger le jour où je vais la sevrer hein :D)

      Répondre
  12. esther 15 avril 2014

    Bravo à toutes les deux !

    Répondre
  13. lp 15 avril 2014

    Ce fameux premier mois où l’allaitement est compliqué… et où il est tellement important de rencontrer les bonnes personnes.

    Je ne sais pas quelle genre de formation reçoivent les PMI, les hôpitaux, et d’où vient ce stress permanent de la courbe de poids, cette pensée que seul un biberon de lait artificiel peut combler un doute, ou s’ils ont un problème avec les recommandations de l’OMS (leurs courbes de poids, l’allaitement jusqu’à deux ans…) mais c’est étonnant (et un peu scandaleux) que les discours varient autant sur l’allaitement. Si on mettait tant d’énergie à déployer une relation bienveillante, combien materneraient sans même se poser de questions ?

    Encore la semaine dernière, le médecin à côté de chez nous, vu parce que ma petite a une diarrhée, nous conseillait d’arrêter d’allaiter une semaine pour « reposer son estomac. Vous comprenez, le lait ce n’est pas très digeste. Même le lait maternel, si, si. » Je crois qu’elle n’a pas mesuré l’ampleur d’annoncer une telle bêtise.

    En tous cas, pour faire le plein de bons conseils et se remplir la tête d’exemples positifs, il a des tas de blogs informatifs. Celui des Seintes est plein d’exemples qui boostent le moral.

    En tous cas, félicitations, de la détermination il en faut. Bonne continuation.

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      J’ai la chance d’avoir trouvé une pédiatre pro-allaitement ET qui s’y connait bien. De bons conseils, un regard bienveillant, et une non-obsession du poids. La preuve c’est moi qui lui ai demandé de peser ma fille aujourd’hui ! Merci à toi !

      Répondre
      • lp 16 avril 2014

        ahaaah le pédiatre ! LA recherche continuelle pour moi. J’en avais une super aux Bluets, qui a pris sa retraite. Depuis j’ai une très bonne pédiatre-homéopathe, mais froide comme une porte de prison.

        Je veux bien le contact du tien, si tu veux bien.

        J’en rêve d’un bienveillant, qui manipule les enfants en leur parlant, qui vaccine pas à tout va, et qui s’y connait un peu en allaitement (la mienne a 16 mois, alors bon, j’ai aucune envie qu’on me demande une enième fois, suspicieusement, combien de temps je compte l’allaiter)
        😉

        Répondre
  14. lamiteorange 15 avril 2014

    Ca me rappelle le début avec MC… Ca a été vraiment dur… Et j’ai allaité quasi 8 mois, jusqu’à ce que j’ai envie d’arrêter! 🙂 Je te souhaite tout pareil (d’aillaiter autant que tu veux)!

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      merci ! j’espère aussi que tu trouveras la solution qui te convient avec Noisette 😉 bises

      Répondre
  15. J’ai galeré bcp les premiers mois avec mon fils. On a beau dire que c’est instinctif, naturel etc … il n’y a plus de proche lien familial entre les femmes d’une famille et souvent celle qui allaite n’a pas vu de près une mise au sein.
    Perso, ça n’avait rien de naturel, famille de biberonnante, copines biberonnantes etc … ma n1 a donc naturellement été biberonné !
    C’est ensuite, plus tard, quand j’ai vu un allaitement, quand j’ai vu du lait couler, quand j’ai vu un bébé ouvrir grand pour prendre un mamelon que j’ai découvert l’allaitement.
    Et oui, j’ai dû apprendre, avec des livres, des reunions, des consultantes, j’ai posé des questions et j’ai su que oui ça n’allait pas etre simple, j’ai galeré avec d’énormes seins, un énorme ref et des positions à faire palir un ostéopathe, mais j’ai allaité 18 mois.
    oui il y a eu des nuits de pleurs, à supplier mon homme pour une boite de guigoz, mais jamais de biberon, jamais jamais jamais.
    N3 c’est moins prise de tête, je sais faire, j’ai envie de faire, alors je laisse les choses se faire 🙂

    Répondre
    • Cécile 15 avril 2014

      je me retrouve à 100% là-dedans. Pour moi, cela n’est pas naturel, je n’ai pas non plus de référence familiale par rapport à l’allaitement…pas facile dans ces conditions de trouver ses repères !

      Répondre
  16. Oph 15 avril 2014

    Bravo pour cette belle ténacité!! J’ai allaité mon bebe 4 mois et c’était pas tous les jours facile, particulièrement quand la PMI m’a cherché des noises! Rétrospectivement je suis fière et heureuse d’avoir fait ça pour mon bébé et je ne garde que les bons souvenirs. Par contre mon homme en garde le souvenir de quelque chose de « difficile ». Je pense que vous avez fait le plus dur toutes les 2, maintenant profitez!

    Répondre
  17. Mélodie 15 avril 2014

    oooh, je suis si triste de voir qu’à la mater, ils t’ont forcé à faire prendre du LA à ta fille !
    Mon bébé a 4 jours d’écart avec la tienne (il est né le 19.03.2014).

    Je n’ai pas eu autant de contraintes que toi, je m’estime chanceuse et surtout malgré les quasi 10% de perte de poids lors de notre séjour à la mater, ils ne m’ont pas forcé à lui donner du LA (j’en voulais pas, genre vraiment pas !). J’ai pu rester un jour de plus à la mater, d’ailleurs, pour être plus confiante vis-à-vis de l’allaitement.

    J’en ai fait un article il n’y a pas longtemps : http://mamounebb.blogspot.fr/2014/03/allaitement-de-la-theorie-ma-pratique.html

    Je suis très contente pour toi de cette victoire, mes 5-6 jours de doutes / stress / angoisses ne sont rien par rapport à ce que tu as subi…

    Alors, une longue vie à ton allaitement, en tout cas aussi long que tu le souhaiteras, tu as eu raison de continuer!

    Bises et garde courage !

    Répondre
    • Mélodie 15 avril 2014

      du coup, j’en viens à me demander, quelle était ta mater? à titre de curiosité !

      Répondre
  18. Maéva 15 avril 2014

    Oh la la, on m’a dit 1000 fois d’arrêter !
    Et bien je n’ai écouté personne, je me suis fait rassurer par une sympathique puéricultrice et bim, 6 mois d’allaitement !
    Bravo et bon courage pour la suite !

    Répondre
  19. La perchee 15 avril 2014

    J’avoue que j’ai du mal à comprendre pourquoi s’acharner autant quand ça se passe aussi mal, mais tu semblais y tenir donc je suis contente pour toi que tu y sois parvenue et que ça aille mieux !
    Profite bien de la suite 🙂

    Répondre
    • Manaba 16 avril 2014

      Parce que ça vaut le coup de se battre ! Parce qu’après tout ne sera qu’un mauvais souvenir ! Et qu’après tout on fait ça surtout pour eux

      Répondre
  20. titijess 15 avril 2014

    Bravo d’avoir tenu le coup! Quand c’est ce que l’on souhaite, l’allaitement est vraiment un moment merveilleux!

    J’ai allaité ma 1ère jusqu’à 11mois (elle n’en voulait plus) et ce fut très facile. Du coup, je pensais que pour la 2ème tout allait rouler aussi:: Et bien que nenni, elle avait une tétée tellement vigoureuse qu’en 10′ elle avait terminé mais non sans douleur pour maman!! On a connu aussi la très faible prise de poids et l’épée de Damoclès au dessus de la tête, »il faut lui donner des compléments pour qu’elle grossisse et la réveiller la nuit sinon hospitalisation! » et bien mademoiselle n’a pas voulu du bib (ouf) et nous sommes allés voir un autre médecin qui nous a rassuré « tous les bébés ne prennent pas 20g par jour! elle mange, mouille ses couches et dort, alors laissez la faire! » on l’a laissé faire, elle n’a pas plus grossit et même depuis la diversification, elle reste un petit poids mais est en pleine forme!
    Je suis contente de ne pas avoir cédé aux menaces et d’avoir écouté ma puce! Aujourd’hui, elle a 7 mois, et elle réclame ses tétées et cela même après un bon repas!!

    Profitez bien de ces échanges de tendresse avec votre puce.

    Répondre
  21. morvan stéphanie 16 avril 2014

    1 an d’allaitement pour moi aujourd’hui!!! Oui les débuts sont parfois durs, contraignants mais que de BONHEUR une fois que tout est en place!!! Courage! Tenez le coup ça en vaut la peine!!!

    Répondre
  22. wombath 7 mai 2014

    courage, il faut s’accrocher et se faire confiance.
    Avec de bons conseils les douleurs vont passer, et les meilleurs viendront de femmes ayant allaitées et pas toujours de personnel médical.

    les PMI franchement, j’ai l’impression qu’ils n’y connaissent pas grand chose!! ça doit être un critère de recrutement. Pour ma première fille alors que je l’allaitais depuis 4 mois ( et jusqu’à ses 13 mois), j’y suis allée car j’avais un petit engorgement et que ma sage femme ne pouvait pas me recevoir le jour même. Ils ont commencé par peser ma fille, prendre la calculette (!!!!) et décréter qu’elle ne prenait pas assez de poids, ben voyons, ils ne mesurent pas l’enfant,comme si le fait de prendre des cm ne comptait pas.

    Les moments de doute sont inévitables, j’allaite actuellement ma fille de 7 mois et j’en ai eu, même des envies d’arrêter pourtant j’estime que mon allaitement se passe vraiment bien, mais la fatigue, les hormones… un coup de moins bien et ça passe!

    un pédiatre disait l’autre jour que l’allaitement c’est de la détermination et un bon accompagnement.
    SI elle dort profitez en! elle saura réclamer quand elle a faim.

    continuez si vous avez envie, ça passe tellement vite, il faut profiter de tous les instants.

    Répondre
  23. Hillswick 7 mai 2014

    Quelle belle histoire 🙂 !
    J’aimerais bien allaiter moi aussi et quand le temps sera venu, je penserai à toi, à ne jamais baisser les bras, que les débuts peuvent être difficiles !

    Répondre
  24. priscillamgore 4 septembre 2015

    c’est quand meme fou d’etre si mal renseignée, ca me révolte que dans les maternités on en soit rendu au lait artificiel. J’ai eu de la chance d’être très bien accompagnée à la maternité de Villeneuve saint georges (94) qui m’a fait confiance et laissé sortir malgré la perte de poids de ma fille.

    Répondre
  25. mamangeek 6 janvier 2016

    J’ai vu Véronique Darmangeat hier justement parce que je suis exactement dans la même configuration ! On se bat en espérant que ça va marcher mais on craint les échecs et on stress… Mon bébé aura un mois samedi et on approche du terme où j’ai baissé les bras pour le 1er mais cette fois j’espère que je pourrais y arriver un peu plus… Elle a été de très bons conseils et j’applique ses recommandations en espérant bien réussir moi aussi ! Ton témoignage me donne beaucoup d’espoir !Merci de l’avoir partagé ! 🙂

    Répondre
  26. Sandra 7 août 2018

    Bjr puis je te demander qui est tapediatre pro allaitement? Merci

    Répondre
    • Cécile 10 août 2018

      ca date de 2014 donc je ne sais pas si elle exerce encore: Dr Wermuth dans le 12e.

      Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.