Rouge à Lèvres Absolu Nu de Lancôme

Il y a des jours où on a des problèmes très graves, voire des angoisses existentielles. On peut dire que globalement, ce dernier vendredi 13 a été un jour comme cela. En effet, je me suis posée une question d’une gravité quasi-Kantienne:

ne suis-je pas trop vieille pour mettre du gloss? 

Car oui, j’approche désormais à grands pas de la trentaine. Je n’ai jamais été adepte du rouge à lèvres pour plusieurs raisons. D’abord, je trouve que cela fait facilement « dame », et que ça vieillit un peu du coup. Ensuite, j’ai une bouche assez large et ce facteur, combiné à une peau claire et des cheveux plutôt châtains-bruns font que le moindre rouge à lèvres me fait globalement ressembler à un travelo en goguette…

There’s a Rupaul in all of us!

Je me suis donc rabattue depuis des années sur le gloss avec parcimonie, celui-ci ayant tout de même tendance à dessécher les lèvres.

Pendant ce temps-là, j’ai une maman qui me pose une question à CHAQUE fois que je le vois depuis genre 10 ans: « mais pourquoi tu ne mets pas de rouge sur tes lèvres? parce que ça fait triste là ». Il faut savoir que ma mère est depuis 30 ans adepte du color-block et surtout du rouge à lèvres Estée Lauder rose fuschia qui pique les yeux.

Bref, une conjonction de facteurs qui me font me poser la question fatidique: suis-je prête pour me lancer dans la grande aventure du rouge à lèvres?

Et puis il y a quelques jours, je me rends chez Séphora acheter un cadeau d’anniversaire quand un flashback genre film de kung fu pop dans ma tête: l’article de Princesse Soso et son avis sur la « tuerie labiale » qu’est le rouge à lèvres Absolu Nu de Lancôme.

Rouge à lèvres Absolu Nu de Lancôme, 27,5€ chez Séphora

Ni une ni deux, je penche pour la couleur 203 alias le beige feutré, couleur relativement neutre et effectivement nude, un bon début pour commencer sur le chemin de la repentance labiale, me dis-je. Et bien figurez-vous que c’est effectivement une tuerie. Déjà, le packaging est sympa. Le tube est simple, sobre, j’aime les petits aimants qui permettent de fermer correctement le tube, qui a un côté un peu vintage. Le parfum est également très agréable, tout aussi vintage, il a ce « je-ne-sais-quoi » qui me rappelle les rouges à lèvres des femmes de mon enfance, un parfum doux; légèrement poudré et très féminin. Enfin, l’effet est sobre, nude comme j’aime, je n’ai plus l’impression de ressembler à Rupaul, j’ai juste l’impression d’avoir des lèvres plus belles et naturellement.

Le prix me semble très correct également, pour un rouge à lèvres de cette qualité, car il coûte moins de 30€.

Au final, j’ai envie plus que jamais de découvrir la gamme et surtout, de tester une couleur plus soutenue, peut-être plus apte à une tenue de soirée.

Rendez-vous sur Hellocoton !

4 Comments

  1. Mariebidule 28 mai 2011

    il est magique, un plaisir de se sentir féminine sans vulgarité!
    merci beaucoup, beaucoup….

    Répondre
    • parispages 29 mai 2011

      😉 de rien! c’est seulement une fois par an ton anniversaire!! bisous <3

      Répondre
  2. […] + <3 Lancôme […]

    Répondre
  3. […] labiale de la décennie. C’est un vrai produit plaisir ET efficace. Et vous savez bien que j’ai testé tous les baumes à lèvres de la terre donc j’ai pas mal de benchmarks à mon […]

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *