Une année emportée dans un tourbillon de tendresse

Depuis 2 petites semaines, j’ai été moins présente ici. Je rumine un peu des petites choses qui me chiffonnent.

Un an. Un an putain. Depuis le 13 mars 2014, cette année est passée en un clin d’oeil. J’avais un grand bébé et un nouveau né, j’ai désormais une petite fille qui se fait toute seule ses biberons de Banania le matin et un bambin qui ne rêve que de marcher. Les nuits hachurées se sont fait complètes. Le bébé a des petites dents et mange des mandarines entières à elle seule. Et moi j’ouvre les yeux pour voir que dans mes bras je ne tiens plus un tout petit qui a un besoin exclusif de moi.

allaitement-1-an

Il y a une dizaine de jours, la Chevelue m’a mordue le sein à pleines dents. De nombreuses fois. Si aujourd’hui elle ne mord plus, les tétées n’en demeurent pas moins compliquées. Je vois bien que ça l’ennuie. Qu’elle a envie d’autre chose et notamment de jouer avec sa soeur plutôt que de rester dans le sein de maman. Et moi je m’accroche à cet allaitement parce que je n’ai pas vu le temps passé. Je n’ai pas vu qu’aujourd’hui elle a presque un an et je n’ai JAMAIS envisagé une seule seconde que notre allaitement se finisse ainsi et surtout maintenant.

Je fais mon maximum pour que cette relation continue. Cependant, je me demande parfois si je ne m’accroche pas pour rien. Bientôt, très bientôt, nous partons 4 jours en amoureux à Stockholm. Puis en mai, un beau mariage, au Maroc cette fois, sans les enfants. Avant, je disais à Moutarde que sa soeur tétait car c’était un petit bébé mais aujourd’hui, elle n’est plus si petite que cela. J’ai aussi envie de consacrer plus de temps à faire des activités seule avec Moutarde que j’ai parfois le sentiment de ne pas avoir assez maternée depuis un an.

Je n’ai pas de réponse toute faite à ma situation. Je m’interroge toujours car je n’ai jamais envisagé de sevrer ma fille. Je crois que cette relation nous l’avons établie à 2 et qu’un sevrage forcé reviendrait à briser la confiance qu’elle m’a accordée. Devrais-je la laisser prendre son envol ou bien dois-je continuer à m’acharner, à la voir pleurer parce qu’elle ne veut pas être au sein? Je sais bien que normalement un enfant ne peut pas se sevrer seul aussi tôt. Mais ma fille a pris l’habitude de ne pas téter en journée. De s’endormir sans le sein. Est-ce que le prix à payer est donc un sevrage plus précoce?

Rétrospectivement, je suis fière d’en être arrivée là avec elle. Tout était difficile et pourtant nous avons su persévérer dans notre allaitement. Je suis fière de l’allaiter et je n’ai jamais eu honte de le faire même en public, encore aujourd’hui d’ailleurs, cela ne me pose pas de problème particulier. J’ai eu très peu de réflexions désagréables, bien plus liées à de la méconnaissance qu’à un réel sentiment négatif. J’ai pu apprécié la bienveillance de beaucoup de gens. J’ai pu tordre le coup à un tas d’idées reçues. J’ai pris confiance en mes capacités d’aller au bout des choses qui me tiennent à coeur car clairement, allaiter ma fille est la chose la plus géniale et la plus difficile que j’ai pu faire. Des remises en question quotidiennes, une vraie introspection, des grandes joies, des petites douleurs. Un vrai chemin  que nous parcourons encore main dans la main, même si je dois bien ouvrir un peu les yeux et voir qu’elle n’est plus tout à fait mon tout petit et que bientôt elle prendra son envol.

16 Comments

  1. mmembis 3 février 2015

    Est-ce que tu as l’impression de la forcer ? Parce que dans tes mots c’est ce qui ressort un peu… J’avais beaucoup aimé l’article d’AlloMamanDodo sur la dernière tétée de son BABI, en plus je crois qu’elle ne projette pas d’avoir un autre enfant contrairement à toi.
    Je n’ai pas allaité mon aînée, mais je me souviens de la déprime tenace qui s’est accrochée à mois à l’approche de son premier anniversaire. Je suis quasiment tombée enceinte dans la foulée. Peut-être n’as-tu pas vécu ça comme tu es tombée enceinte plus tôt de la Chevelue, et que tu ne vas pas (à ce que j’ai compris, hein), avoir de troisième tout de suite tout de suite… ?

    Répondre
    • Cécile 3 février 2015

      En ce moment oui, je la force un peu. Il n’y a plus trop de moments où elle fouille de son nez et de ses petites mains ma chemise pour trouver son sein. C’est vrai que je ne l’ai pas vécu pareil pour le 1er anniv de ma grande. Là j’ai plus le sentiment qu’on n’a pas trop sorti la tête de l’eau depuis un an. On recommence JUSTE à dormir. à sortir. j’ai au final beaucoup moins materné Moutarde. Bref, pas évident de se rendre compte que la petite dernière a grandi et qu’elle n’est plus tout à fait ma toute petite.

      Répondre
      • mmembis 3 février 2015

        alors qu’en bonne mère indigne j’ai l’impression de découvrir tout juste Adèle depuis qu’elle a 6 mois. Je ne dis pas qu’avant je ne l’aimais pas mais c’était plus de l’ordre du soin, j’étais beaucoup plus proche de sa soeur. Elle aura 1 an dans 4 mois et ça me rend heureuse en fait.

        Répondre
        • Cécile 4 février 2015

          c’est parce que toi tu n’aimes pas les tout petits 😀

          Répondre
  2. mamanestblonde 3 février 2015

    Je crois profondément qu’il faut lui faire confiance, l’écouter.
    Faire perdurer cette relation, si ce n’est pas ce dont elle a envie, c’est aussi quelque part ne pas écouter son besoin non ?

    Biberon ou sein, peu importe, certain bébés refusent tôt le lait liquide…
    Elle ne sera pas plus longtemps ton bébé parce qu’elle est allaitée.
    C’est « tôt », mais c’est chouette aussi de voir les liens qui se créent au delà du lien alimentaire…

    Il faut vous écouter toutes les deux, vous avez forcément les réponses ! <3

    Répondre
    • Cécile 4 février 2015

      On va voir, je me dis que tant qu’elle tête quand même on a de l’espoir, j’aimerais vraiment tenir jusqu’à ses un an car je n’ai pas hyper envie de passer par la case lait en poudre !

      Répondre
  3. Lucky Sophie 3 février 2015

    Oh là là comme ça file, hein ?!

    Répondre
    • Cécile 4 février 2015

      c’est fou ! se dire que j’ai DEUX enfants et plus de nouveau-né à la maison je me sens VIEILLE 😀

      Répondre
  4. mumpascap 3 février 2015

    J’ai vraiment apprécié lire ton témoignage. Mon loulou est né le 19 avril 2014. Et il y a quelques temps, j’ai vécu EXACTEMENT la même chose. Un bébé qui tournait la tête après seulement quelques minces secondes de tétée. Un bébé qui me mordait, et fort. Un bébé qui ne voulait plus du sein. Puis, il l’a repris. Pourquoi, je ne sais pas. La raison de ce refus, je ne le connais pas aujourd’hui encore. Mais nous avons repris notre rythme. Des tétées calins. Plus de tétée le soir, car ça ne lui suffisait plus pour la nuit, à ce que je pensais. Des tétées de matin, et il faisait sa matinée sans rien réclamer d’autres, jusqu’au repas de midi. Puis, les tétées se sont espacées. Aujourd’hui, ça fait 9 jours qu’il n’a pas pris le sein. Aujourd’hui, nous vivons différemment. Ce sentiment de frustration, de tristesse, d’incompréhension que j’ai ressenti lorsqu’il boudait le sein, je ne le sent plus depuis que nous avons mis un terme à l’allaitement, ces derniers jours. Aujourd’hui, je me sent épanouie. Epanouie d’avoir allaité mon enfant jusqu’à ses 9 mois. Epanouie qu’il ait profité de mon lait. Epanouie d’avoir créer une relation unique, indescriptible, intense avec mon petit être. Epanouie que cet allaitement se soit finie dans une atmosphère sereine. Alors je ne te dirais pas que c’est simplement passager. Mais je te dirais simplement que, si c’est la fin de votre allaitement, alors essaye de rendre cette période la plus sereine possible. Même si c’est difficile !

    Je parlais de ma frustration ici : http://mumpascap.fr/?p=209. Aujourd’hui je me sent capable et fière de pouvoir écrire un article plus gai, sur la fin de notre allaitement … !

    Répondre
    • Cécile 4 février 2015

      9 mois c’est déjà chouette. Ce n’est pas facile quand eux choisissent de bouder le sein pour une raison qu’on ignore… je ne m’étais pas préparé à tout cela !

      Répondre
  5. homesweetmome 3 février 2015

    Mettre fin à l’allaitement, je n’ai pas su le faire avec la grande, puisqu’elle a été allaitée plus de deux ans. Je crois que si elle avait fait des grèves de tétée, à l’âge de ta Chevelue, j’aurais pleuré et déprimé comme une malheureuse. Elle l’a peut-être senti car même après 2 ans elle a eu du mal à arrêter totalement de téter …
    Comme tu le dis finalement, c’est vraiment quelque chose qui se construit à deux et qui évolue dans le temps. C’est difficile de trouver le bon dosage et surtout de s’accorder sur le timing.
    En tous les cas, je veux bien savoir comment vous avez fait pour la transition dodo avec vous et dodo dans la chambre … chez nous c’est la grosse galère pour Petite R ! Souvent je me dis que ce type de problèmes viennent de l’allaitement et en même temps je ne peux pas comparer puisque j’ai toujours allaité.

    Répondre
    • Cécile 4 février 2015

      les tétées se suivent mais ne se ressemblent pas, parfois ça roule, parfois c’est l’horreur… difficile de savoir sur quel pied danser. Pour l’instant, on s’accroche et j’espère que cela va durer !
      Pour la chambre, La Chevelue est restée avec nous longtemps, faute de place. Franchement, on n’en pouvait plus. Du coup, on avait mis le lit parapluie dans le salon et quand on allait se coucher, je lui donnais une petite tétée et direction le lit dans le salon… et elle a commencé à ne plus se réveiller la nuit (bonheur). Quand on a déménagé, elle a dû apprendre à dormir avec sa soeur, dans un nouveau lit. Du coup, ça a été super chaotique pendant 2 grosses semaines. Il a vraiment fallu l’aider à investir son lit (par exemple je la laissais parfois un peu jouer dans son lit pour qu’elle voit de jour que l’endroit était sympa. J’ai mis aussi un tour de lit parce je crois qu’elle préfère être un peu abritée. Depuis une dizaine de jours, elle fait ses nuits, dans sa chambre avec sa soeur et ça c’est trop bon !

      Répondre
  6. esther 4 février 2015

    En même temps tu sais….si tu as l’impression qu’effectivement elle est en train d’elle-même de se détacher de cet allaitement tu ne devrais pas avoir l’impression de « forcer le sevrage ». Au contraire. Je sais à quel point c’est dur et je sais aussi à quel point tu as lutté pour cet allaitement. Mais je crois très fort qu’arrive un moment où il faut juste s’écouter soi. Peut-être êtes vous arrivées au bout de ce chemin toutes les deux. Je n’en sais rien… Il n’y a que vous deux qui savez. Mais quoiqu’il arrive vous aurez tissé un lien magique qui perdurera dans votre mémoire à l’une et à l’autre.
    Mon allaitement (de 6 mois à peine) a été chaotique, vraiment. Il y a eu beaucoup de larmes, de découragement, de désespoir. Avec le recul évidemment je ne me souviens que des beaux moments mais franchement je ne suis pas sure que je nous infligerai à nouveau une telle torture morale pour une deuxième enfant…
    Je te souhaite sincèrement que ça continue si c’est ce dont vous avez envie toutes les deux; Et si ça s’arrête et bien ce ne sera pas une confiance brisée ou un drame, ce sera juste votre évolution et cela n’entachera en rien votre belle relation.

    Répondre
  7. mamanwhatelse 5 février 2015

    ton billet c’est moi dans quelques temps…. j’avais dit pas trop longtemps l’allaitement jusqu’à la diversification, puis maintenant je dis jusqu’à la 1ère dent…. mais elle commence déjà à surveiller son monde quand elle tête, les grands veulent lui donner le bib et papa aussi… bref je commence à me sentir un peu égoïste…

    Répondre
  8. Eva 8 février 2015

    A toi de faire comme tu le sens. Je me souviens vers ses 2 mois, elle hurlait tous les soirs malgré bercements + sein à cause de colliques, puis vers ses 4 mois parce qu’elle avait besoin d’être redressée ttes les 15 secondes au cours des tétées, puis récemment elle a commencé à me mordre (et là c’est moi qui n’en pouvais plus). Finalement toutes ces étapes étaient dures sur le moment mais ce n’était « qu’un moment ».
    On n’est pas dans une culture qui valorise l’allaitement long, donc des gens pour te dire « elle a peut être besoin de complément / plus envie du sein / est trop grande pour téter » (selon l’âge du bébé), il y en aura toujours. Je te dirai au contraire que si tu as envie de continuer, et la force de « t’accrocher », je ne vois pas ce qu’il y a de mal à ça.
    Je n’ai pas vraiment de conseil (te balader topless et lui proposer très souvent, juste deux secondes au milieu d’un jeu ?), c’est toi qui connais le mieux ta puce… En me baladant tout le temps à poil, j’ai pour résultat un bébé de 10mois pendu au sein mais la situation est différente, elle tète pas mal en journée et énormément la nuit.
    Ce qui est sûr c’est que tu peux être fière de votre parcours lacté 🙂

    Répondre
  9. […] presque 12 derniers mois ont filé à une vitesse inouïe. Je sais, je me répète mais j’en ai pris conscience ce weekend. Parce que depuis quelques semaines, la vie me semble […]

    Répondre

Répondre à mamanestblonde Annuler la réponse

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.