Mon mariage, Un arbre, des lettres, un plan de table !

Aujourd’hui je vais rester dans un sujet que j’ai déjà abordé ici, je parle bien sûr du mariage. Ou plutôt des petits détails qui font toute la différence.

Et s’il y a un aspect en tout cas qui m’a trotté dans la tête quelques temps, c’est bien celui du plan de table. Non pas le placement des invités à proprement parlé (ouais je suis trop une rebelle j’ai fini mon plan de table à 13 heures le jour même) mais plutôt l’aspect créatif, ou comment le présenter de manière ludique, esthétique, et surtout agréable aux invités.

J’ai longtemps pensé mettre les placements de chaque table dans des jolis cadres et les mettre aux arbres qui entourent l’entrée immédiate de notre lieu de réception mais cette opération était trop complexe pour quelqu’un de débordé comme moi cette semaine-là :p

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !

la Mariée n’aura pas mal aux pieds

Une fois n’est pas coutume, je vais vous parler de mode. En fait, je me suis assez récemment posée la question des chaussures adéquates pour un jour de noces, et surtout pour le jour de ses noces quand on est la mariée!

Pour ma part, je suis totalement réfractaire aux chaussures qu’on trouve dans les boutiques de mariages. Vous voyez de quoi je parle, j’en suis sûre :p La chaussure en satin blanc cassé, avec le bout un peu pointu, un peu comme celles-ci:

Modèle Georgia Rose Amorel en soldes à 121,50€ sur Sarenza

Modèle Georgia Rose Crystal en soldes à 125,10€ sur Sarenza

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !

La reine Martha

Il y a eu un avant et un après dans ma vie… avant la rencontre avec M., je pensais que les bouquets de fleurs étaient à 99% kitch, avec des espèces de feuilles pour meubler l’espace, dans des couleurs parfois douteuses, avec des harmonies à la limite du mauvais goût. Je parle bien évidemment des bouquets type fleuristes de supermarché, où la fleur n’a de naturel que le nom. Bien sûr, j’avais des exceptions, comme avec un beau bouquet de pivoines toutes simples, mais dans l’ensemble, je tolérais assez mal les bouquets de fleurs.

Et un jour, j’ai découvert Martha Stewart. L’ironie du sort fait que je connaissais de nom Martha, pour avoir vécu là-bas, de l’autre côté de l’océan, et suivi ses démêlés judiciaires (ouais Martha c’est une rebelle qui a survécut à Oz !), mais que je ne m’étais jamais intéressée à elle. Pour moi, elle avait l’image d’un Bree Van de Kamp et cela ne m’interpellait guère.

Read More

Rendez-vous sur Hellocoton !