Une semaine en Provence #4: Les Baux et les carrières de lumières

A chacune de nos visites en Provence, il y a un endroit que nous ne manquons pas de visiter: les Baux de Provence et les carrières de lumières. En réalité, nous avons seulement visité une ou deux fois le village en lui-même, ainsi que le château. Très touristique, l’endroit reste exceptionnel mais moins que l’ensemble du panorama du Val d’enfer, avec ses roches blanches déchiquetées et sa nature aride mais présente.

J’adore ce paysage et j’ai toujours eu envie de croire qu’un jour j’habiterai non loin de ces pierres. Tous les ans, nous réservons toujours une bonne demi-journée à notre visite du val, et plus particulièrement aux carrières de lumières, un lieu particulièrement adapté aux visites avec les enfants. Situées à un peu moins de 45 km de notre résidence Madame Vacances,  les carrières de lumières sont un endroit totalement exceptionnel voire unique en son genre. Dans les anciennes carrières ayant été exploitées pour la bauxite du XIXème siècle jusqu’en 1935, des spectacles son et lumière autour de thématiques artistiques changeant annuellement sont projetés, à l’intérieur même de la carrière, sur sols, plafonds et murs. C’est difficile à décrire et à expliquer et aucune photo ne rend justice à cette expérience pourtant vraiment immersive pour les petits comme les plus grands. Le spectacle dure une trentaine de minutes et passe en boucle, si bien qu’on peut tout à fait le regarder à plusieurs reprises, ou bien arriver au milieu et le revoir du début. Le format s’y prête en tout cas tout à fait.

Cette année, la thématique est tournée vers le fantastique et le merveilleux, à travers les oeuvres de Bosch, Brueghel et Arcimboldo  (vous pouvez regarder la courte vidéo sur le site officiel pour en découvrir plus). Je suis assez fan de Bosch et j’ai adoré la mise en scène des tableaux, encore plus sur le tableau final, accompagné de mon groupe préféré, Led Zeppelin !

Une autre partie des carrières s’ouvre sur un café mais surtout sur un espace permettant d’en découvrir un peu plus sur Jean Cocteau qui y tourna en 1959 son tout dernier film, Le testament d’OrphéeUn court documentaire sur Cocteau y est d’ailleurs présenté.

Informations pratiques:

  • Il existe des soirées événement présentant l’intégrale des spectacles des années précédentes, à réserver à l’avance sur le site.
  • Le parking aux Baux est TRES compliqué. Si vous ne voulez pas marcher un temps infini au bord de la route, il est conseillé de venir à l’ouverture le matin (c’est ce que nous faisons en général et nous trouvons de la place sans problème).
  • Les carrières sont ouvertes tous les jours, les horaires sont variables en fonction de la saison (à vérifier au préalable sur leur site) la dernière entrée a lieu avant la fermeture.
  • Les carrières sont assez fraiches (une quinzaine de degrés) donc prévoir un petit pull 😉

Mes précédents articles sur notre séjour en Provence:

Rendez-vous sur Hellocoton !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *