Chouf Ouchouf, regarde et regarde encore le monde qui t’entoure

Il faut bien se l’avouer, je n’ai jamais été très douée pour la gym. Je suis d’ailleurs toujours incapable de faire le poirier, encore moins une roue. C’est d’autant plus impressionnant pour moi de voir des gens capable d’accomplir les prouesses physiques que j’ai pu admirer hier durant Chouf Ouchouf, spectacle interprété par le groupe acrobatique de Tanger.

Chouf Ouchouf est plus proche de l’acrobatie et du cirque que de la danse, discipline que je vais voir régulièrement au Théâtre de Chaillot. Pourtant, contrairement à d’autres, j’ai senti un vraie âme et fibre esthétique, une vraie recherche de message.

A travers ce spectacle, je me suis étrangement rappelée du travail du réalisateur japonais Satoshi Kon. C’est d’abord très étrange car ces deux univers n’ont pas grand chose à voir. Pourtant, je me suis retrouvée dans ce spectacle dans un univers qui mêle des scènes de vie avec une temporalité étrangement onirique, et qui les mélange un peu comme dans un rêve. Un peu comme Satoshi Kon jouait avec la notion du temps et le parallélisme entre rêve et réalité.

Je vous laisse également passer quelques minutes dans l’univers enchanteur de Chouf Ouchouf!

Chouf Ouchouf au Théâtre National de Chaillot, du 18 au 21 mai 2011, tarif plein non abonné 32€, tarif réduit non abonné 24€.

Plus d’information sur le spectacle sur le site de Zimmerman & de Perrot>>

Rendez-vous sur Hellocoton !

1 Comment

  1. SéRiAl BlOgGeUr 29 décembre 2011

    Salut! J’ai vu ça hier à Lyon, c’était juste énorme! De sacrés acrobates au service d’une pièce qui donne à réfléchir…

    Répondre

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *